Médecines douces - Pharmacie naturelle
Amaroli - Urinotherapie, la thérapie par l’urine. - Urine et hallucinogènes
afficher la page :

L'urine a aussi servit à des fins récréatives. Il faut se rappeler toutefois qu'en ces temps
anciens, il s'agissait de drogues naturelles et non les hallucinogènes chimiques que
nous connaissons aujourd'hui. Il est fortement déconseillé de faire l'utilisation de drogues
chimiques avec la thérapie.
Les riches tout comme les pauvres connaissaient l'utilisation de stupéfiants par
l'entremise de l'urine. Les plus riches ou ceux qui possédaient plus de pouvoir (ex : les
plus âgés des tribus etc.) pouvaient bénéficier des effets hallucinogènes de certains
champignons en les faisant tout d'abord consommer par des plus jeunes dont le foie était
mieux équipé pour éliminer les matières toxiques. Ils n'avaient alors qu'à boire l'urine de
ces jeunes hommes pour bénéficier des effets hallucinants sans subir les inconforts qui
s'en suivaient. Je cite :
"On trouve trace de l'utilisation de l'urine dans la culture celtique druidique. Pour
exécuter leurs rituels, les druides les plus âgés se mettaient en était de transe en
recourant à des champignons dits "magiques", qui induisaient un était hallucinatoire.
Mais ces champignons contenaient aussi des substances toxiques aptes à inhiber le
processus et endommager le foie. Les druides faisaient donc consommer les
champignons hallucinogènes par de jeunes gens dont le foie filtrait les substances
toxiques. Les substances hallucinogènes, non toxiques en elles-mêmes, étaient dans le
sang et passaient ensuite dans l'urine des jeunes consommateurs. Les vieux druides
buvaient alors cette urine et atteignaient ainsi sans danger un état de conscience
modifiée." L'élixir de vie p. 33
Aussi les plus pauvres se servaient de cette technique pour profiter des mélanges
hallucinogènes achetés par les riches :
"Ces utilisateurs du champignon sibérien ne connaissaient aucun autre stupéfiant
avant l’introduction de l'alcool par les Russes. Ils séchaient les champignons au soleil et
les consommaient ainsi ou en extrait dans de l'eau, du lait de renne ou du jus de plantes
sucrées. Séchés, ils étaient imprégnés de salive avant d'être ingérés soit par le
consommateur lui-même, soit par une femme qui les suçait d'abord pour en faire des
boulettes que les hommes avalaient ensuite. L'utilisation cérémonielle de l'amanita
muscaria fut à l'origine de la pratique de l'ingestion d'urine parce que les membres de
cette tribu découvrirent que le principe psychotrope du champignon traversait
l'organisme sans être métabolisé ou sous forme de métabolites qui restaient actifs, ce qui
est très inhabituel parmi les composants hallucinogènes des plantes. Parlant des
Koryaks, un récit ancien rapporte "qu'ils versaient de l'eau sur certains de ces
champignons et les faisaient bouillir. Ils buvaient ensuite cette décoction qui les enivrait ;
les plus pauvres d'entre eux, qui ne disposaient pas de ces champignons, attendaient
autour des huttes des plus riches qu'ils sortent pour uriner ; ils recueillaient leur urine
dans un bol de bois et s'en abreuvaient avidement, car elle conservait certaines des
vertus du champignon, de sorte qu'ils s'en enivraient à leur tour.". In Plants of the Gods; Their
Sacred Healing and Hllucinogenic Powers, Evans Schultes, R. & Hofman, A., Healing Arts Press, Rochestes, Vermont
1992, p. 83 L'élixir de vie p. 33
"Dans son livre Drugs and Magic (Drogues et magie, 1975) George Andrews mentionne
qu'en Sibérie, les chasseurs de rennes du moyen Anadyr utilisaient l'amanita muscaria.
Lorsqu'ils n'avaient plus de champignons, ils buvaient sans embarras de pleins bols de
leur urine pour en prolonger les effets." L'élixir de vie p. 34




| Amaroli_Urinotherapie | Historique | L'urinothérapie en Occident | lavage du corps et du linge | Urine et hallucinogènes | Utilisation médicinale | AMAROLI PAR UN MALADE DU SIDA | Perte de cheveux | Composition de l'urine | Hypothèses sur les effets | Réabsorption de l'urée | Effet immunologique | Crises de guérison | Utilisations | Le jeûne | Remède universel | Témoignages | Témoignages 2 | Temoignages sida | Bibliographie |
Amaroli - Urinotherapie, la thérapie par l’urine. - Urine et hallucinogènes (Médecines douces - Pharmacie naturelle)    -    Auteur : Maria - Canada


183518 visiteurs depuis 2008-04-15
dernière mise à jour : 2008-04-15

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #653