Vie pratique - Actualités
Washington assure que son bouclier antimissile protègera l'Europe

ça protègera l'Europe ? et éventuellement le contraire...

Un haut responsable américain a assuré mercredi à Varsovie que le bouclier antimissile, dont les Etats-Unis veulent installer des éléments en Pologne et en République Tchèque, était surtout destiné à protéger l'Europe.

"Il est possible de défendre les Etats-Unis sans avoir aucune installation de quelque type que ce soit en Pologne", a déclaré le sous-secrétaire d'Etat américain Daniel Fried devant des journalistes à Varsovie.

"Si nous ne défendions que les Etats-Unis, nous n'aurions pas de discussions en Pologne", a-t-il ajouté.

"La composante polonaise fait partie de la défense européenne, pas de la défense américaine", a-t-il encore dit.

Les Etats-Unis sont en train de se doter d'un ambitieux système de défense antimissile, dont quelques éléments sont déjà en place aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et au Groënland. Il est destiné à se protéger d'attaques "d'Etats voyous" comme l'Iran ou la Corée du Nord.

Pour compléter leur dispositif, les Etats-Unis ont demandé à installer une station radar en Tchéquie et des missiles d'interception en Pologne.

Selon les experts militaires, le choix de ces deux pays résulte surtout des trajectoires d'éventuels missiles intercontinentaux qui pourraient être tirés depuis l'Iran vers les Etats-Unis. Ces missiles passeraient par le pôle nord et survolerait l'Europe centrale. L'Iran ne dispose pas actuellement de missiles de portée aussi longue.

"Notre intérêt à défendre l'Europe est simple : cela ne nous apporte rien si les Etats-Unis sont invulnérables alors que l'Europe ne l'est pas. La sécurité transatlantique est indivisible", a-t-il dit.

Mardi, le sous-secrétaire d'Etat a rencontré à Varsovie le ministre polonais de la Défense Aleksander Szczyglo. Il a vu mercredi le Premier ministre Jaroslaw Kaczynski, la ministre des Affaires étrangères Anna Fotyga, ainsi que des responsables de l'opposition.

"Je suis venu ici pour écouter le gouvernement et l'opposition pour entendre leurs préoccupations (..) de telle manière que les négociations puissent démarrer de la bonne manière lorsqu'elles commenceront", a dit Daniel Fried.

Selon un sondage récent de l'institut GfK, 51% des Polonais sont opposés à l'installation du bouclier antimissile dans leur pays, alors qu'uniquement 30% y sont favorables.

Leurs voisins tchèques y sont encore plus opposés avec une majorité de 61% contre, selon un autre sondage.

Quelque 65% des Polonais voudraient un référendum national sur cette question, alors que 25% sont opposées à cette idée, selon le sondage de GfK.





Washington assure que son bouclier antimissile protègera l'Europe (Vie pratique - Actualités)    -    Auteur : Patrice - France


1408 visiteurs depuis 2007-04-24
dernière mise à jour : 2007-04-24

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Vie pratique >> Blog #310