Spiritualité, Nouvel-Age - Conferences, Stages
Réponse de Claude Traks à la question : quel avenir pour l’humanité au-delà de 2012 ?

Réponse de Claude Traks à la question : quel avenir pour l’humanité au-delà de 2012 ?

Conférencier, auteur de "Les Dernières Pièces du Puzzle" et de "À la recherche du message des Dauphins" (Éd. Communicare), Claude Traks parcourt inlassablement la planète depuis des années, pour expliquer à ceux qui veulent bien l’entendre quelles sont les conditions que l’humanité doit remplir pour éviter que les plus terribles prédictions de l’Apocalypse ne se réalisent au cours de la décennie qui vient de commencer et pour que nous puissions tous accéder à la Nouvelle Époque

Claude Traks

Voici quelques extraits de son interview accordée en octobre 2002 au mensuel gratuit Soleil Levant.

(…) « Il y a actuellement une montée d’énergie qui est très claire et qui est reconnue même par la NASA. Pour x raisons, la fréquence de la Terre (liée à la résonance de Schumann) est en train d’augmenter. Cette fréquence influence tout le monde et toutes les situations : les moments d’amour, les moments de non amour. Cette énergie va culminer en 2012. Je ne sais pas si à cette date on sera tous éveillés et pleins d’amour, je n’en sais rien ! En tous cas, c’est ce que beaucoup de traditions affirment ! Personnellement, je crois que le changement aura lieu plus tôt.

(…) Mes conférences ont pour thème : « objectif 2012 : une humanité humaine. » Il s’agit d’un objectif à la fois écologique et social.

- Il est d’abord écologique, car nul n’a besoin de croire en Dieu pour comprendre que si l’on continue à polluer la planète, rien n’ira plus.

J’ai eu accès à des rapports des Nations Unies qui affirment radicalement qu’en 2008-2010, toutes les voitures devront fonctionner à autre chose qu’au pétrole, que l’énergie nucléaire devra définitivement faire partie du passé ; sinon aucun avenir ne sera plus envisageable pour la planète.

- Objectif social, car il faut partager les ressources avec les autres, ne serait-ce que pour notre propre survie ! À savoir que si les inégalités sociales continuent de s’aggraver, le peuple descendra dans la rue et les gouvernements deviendront répressifs : on vivra dans des dictatures. Il y aura des chars à chaque coin de rue pour nous museler.

Le gouvernement mondial en place nous manipule pour mieux nous éloigner du divin en nous, il crée en nous la peur du manque et donc le non-partage ! Il y a pourtant sur Terre suffisamment de ressources pour nourrir tout le monde !

Le gouvernement mondial est un « organisme » secret composé des 200 familles les plus riches du monde, qui détiennent, à travers des prête noms et des sociétés écrans 98 % des richesses sur Terre. Il ne faut pas se leurrer, ils élisent à coût de millions de dollars les présidents qui, aujourd’hui sont plus des businessmen obsédés par l’argent que des êtres préoccupés de l’évolution du monde. Ces personnes sont en permanence les jouets d’êtres invisibles qui les tirent dans tous les sens et l’objectif des « formes pensées » qu’ils propagent est de détruire l’humanité avant l’éveil de sa conscience. (…)

Heureusement l’espèce humaine a des pouvoirs énormes. Chacune de nos pensées, chacun de nos choix a des répercussions à l’infini, dans toutes la création, toutes les dimensions et toutes les planètes. Comme les humains sont très puissants et aussi très inconscients, ils sont donc très dangereux. S’il y a trop d’excès, il est normal qu’une force extérieure vienne rétablir l’équilibre (…)

Ce qu’il est important de retenir, c’est que l’on vit un moment crucial. Que l’on soit athée ou croyant, cela n’a pas d’importance. Aujourd’hui, chacun de nos choix individuels va nous rapprocher un peu plus d’un monde extraordinaire ou tout simplement de notre destruction : ce sont les individus qui feront la différence.

Il est donc vital et primordial que les gens vivent leurs rêves et vivent la vie qu’ils ont toujours rêvée. Il n’y a plus de temps à perdre.

C’est très simple : soit les êtres se mettent au service de l’amour, comme au service d’un employeur, en lui consacrant au moins 51 % de leur énergie, soit ils passent 51 % de leur temps à être employés de ce système assassin et dévastateur, ce qui nous conduira à la destruction. Le but n’est pas d’être intégriste mais amour à 51 %.

Pour y arriver, ce n’est pas du tout compliqué. Il nous suffit de regarder qui l’on fréquente, quels livres on lit, où l’on fait nos courses, qu’est-ce que l’on mange, qu’est-ce que l’on regarde à la télé… Chacun de nos choix a des répercussions sur le reste de la création. Aujourd’hui il faut en prendre conscience et agir en conséquence.

Sur Terre nous sommes libres de nos choix, mais jamais nous ne serons libres des conséquences de nos choix.

Extraits de l’interview accordée par Claude Traks au mensuel gratuit Soleil Levant(numéro 90 - octobre 2002)
Propos recueillis par Marjolaine Watelle




Réponse de Claude Traks à la question : quel avenir pour l’humanité au-delà de 2012 ? (Spiritualité, Nouvel-Age - Conferences, Stages)    -    Auteur : andrée - France


6762 visiteurs depuis 2006-05-25
dernière mise à jour : 2006-05-25

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #66