Médecines douces - Diététique, Alimentation
Combinaisons alimentaires : les bonnes associations

Maigrir ou stabiliser son poids, favoriser sa digestion, renforcer son
système immunitaire, plus d'énergie et une santé accrue.



L'association de diverses préparations dans un même repas se fait souvent au hasard ou, la plupart du temps uniquement en fonction de nos goûts personnels et sans tenir compte des compatibilités des différents aliments sur le plan digestif.

C'est ainsi que s'enracinent des habitudes alimentaires erronées du point de vue diététique, comme celle qui consiste à manger le fruit à la fin du repas. Cette habitude favorise le développement de fermentations nocives et entraîne, en conséquence, une mauvaise assimilation du fruit et des autres aliments. Il y a toutefois des exceptions : les pommes peuvent être associées à des aliments amylacés (pâtes, riz, pommes de terre …) car elles contiennent des enzymes qui en facilitent la digestion. L'ananas et la papaye contiennent en revanche de enzymes qui stimulent la digestion des protéines. Les associations à base de fruits doivent tenir compte de leur composition spécifique.

Votre alimentation doit être la plus variée possible afin d'éviter les risques de carence en certains principes nutritifs. Un régime alimentaire trop monotone, outre qu'il sera peu gratifiant d'un point de vue gustatif comporte le risque, à la longue, d'entraîner l'apparition de troubles graves.


Voici quelques bonnes associations alimentaires

Riz blanc ou complet + poissons gras, lentilles, soja, légumes en général, …

Pommes de terre + poissons gras, œufs, légumes en général, … Blé dur ou tendre + céréales et dérivé, pommes de terre châtaignes, pois chiches, légumes en général, …

poissons maigres + légumes pauvres en glucides. Pâtes au gluten, aux œufs ou complètes + poissons gras, légumes en général, …

Céréales + légumes verts, légumineuses + fruits secs Céréales + fromage.


Un repas composé d'aliments compatibles permet d'éviter une surcharge du système digestif et supprime les problèmes : digestion difficile, somnolence après les repas, fatigue, ballonnements, mauvaise haleine … Il suffit souvent de peu de changement pour supprimer ces inconvénients et jouir d'une parfaite forme physique.

Un repas composé d'aliments amylacés (amidons) pâtes, riz, pizza à la tomate, pommes de terre, … Compte tenu du rôle important de la ptyaline dans la digestion de l'amidon, il convient de rappeler que les céréales et leurs dérivés sont peu compatibles avec les aliments riches en protéines (viandes, poissons, …).

Le pain fait exception car il a subi une sorte de pré-digestion sous l'action de la levure. Le sandwich classique est donc à classer parmi les associations possibles. Pour les pâtes, l'utilisation, pour la sauce, d'aliments acides (tomate) ou protéiques (viande ou fromage) est tolérable en quantités modérées.


Pour conclure, chaque individu réagit différemment à l'ingestion de tel ou tel aliment en fonction de facteur personnel tels que sa santé, son << potentiel énergétique >>, sa sensibilité … il en résulte une certaine marge de variabilité subjective qui doit vous amener à vérifier par vous même que ces règles vous conviennent. Des associations habituellement déconseillées pourront être tolérées par certains, de même que des asssociations neutres pourront se révéler mauvaises pour d'autres personnes. Il convient donc, ici encore, d'avoir un comportemment actif en ce qui concerne nos choix alimentaires.


Les aliments énergétiques


• Les légumes frais, consommés crus, en salade composée, en jus fraîchement pressés (extracteur).

• Les fruits frais, consommés crus, en jus fraîchement pressés ou à l'extracteur.

• Mais il y a aussi: les légumineuses, les céréales complètes (pain, riz, pâtes, …) Les œufs bio, les poissons, les poulets de grain, les fromages maigres, les yaourts écrémés, les fruits secs, …


Les aliments qui diminuent votre énergie


• Les farines blanchies (raffinées) pain blanc, pâtes (spaguettis, nouilles, macaronis, …) "non-complet", pâtisseries, gâteaux et biscuits industriels, …

• Mais il y a aussi : les confitures, les fruits sucrés en conserve, les plats cuisinés en sachet ou boîtes de conserve en raison des trop grandes quantités de sel et bien d'autres additifs que l'on retrouve également dans tous les jus de fruits artificiels. Lisez attentivement les étiquettes.
Tous les apéritifs (cacahuètes, …) la nourriture des fast-foods et les boissons gazeuses.
Les charcuteries (jambon, saucisson, bacon …). L'abus du café et de toutes les sucreries en générale, les préservateurs et leurs dérivés.

• En fait : Les pouvoirs publics ne se préoccupent pas de la multiplication effrayante de polluants de plus en plus toxiques aux différents stades de préparation des aliments. La science, la vraie, découvre avec 40 ans de retard que la qualité de l'alimentation conditionne notre état de santé.

Plus d'infos … " Toxiques dans le sang d'eurodéputés "


Les boissons


• L'eau, c'est la boisson naturelle. Boire deux verres d'eau minérale au réveil, ou un thé chaud est une excellente façon de commencer la journée.

• Les tisanes, avec leurs principes actifs généralement d'origine végétale, sont très bonnes pour la santé et stimulent la digestion.

• Le café : il faut généralement 24 heures au système rénal pour éliminer le café c'est un acidifiant dont il conviendra de ne pas abuser. Un ou deux cafés par jour ne peut détruire la santé, mais en consommer davantage peut causer des problèmes.

• Le thé, c'est la santé, c'est un puissant antioxydant il contient aussi des vitamines : C, A, B1, B2, B12, E, P, … des oligo-éléments …. Inconvénient : le thé gêne l'absorption du fer, il faut donc en tenir compte pour assurer par ailleurs un apport de fer suffisant, surtout chez la femme. Si vous avez des antécédents de calculs urinaires oxalo-calciques, le thé noir est déconseillé car il contient beaucoup d'acide oxalique. (en cas de doute, vous devez consulter votre médecin).

• Les jus de fruits, naturels et pressés de part leur teneur en calories, en sels minéraux et en vitamines peuvent facilement tenir lieu de << repas liquide >> et remplacer un petit déjeuner ou un goûter.

• Les boissons sans alcool, (cola, sodas, limonade …) ne sont pas recommandées du fait de leur composition déséquilibrée (trop de sucre). De plus, elle ne suppriment pas la soif, favorisent l'obésité et les caries dentaires. Quand aux boissons artificielles <>, les friandises, les vitamines et autres suppléments alimentaires, … contiennent de l'aspartame E951 (un succédané artifitiel du sucre) qui est un puissant neurotoxique (il y aurait plus de 10.000 plaintes déposées aux USA à son sujet).

• Le vin, par exemple, du fait qu'il est très acide, ne doit pas accompagner des aliments amylacés (pâtes, riz, pizza, …) mais uniquement des produits à base de protéines (viandes, poissons, œufs …).

• la bière, moins acide et moins alcoolique, est mieux tolérée. Rappelons que le houblon, exerce un léger effet sédatif susceptible de favoriser la somnolence après les repas.

• Les spiritueux …, ne figurent en aucun cas parmi les boissons conseillées.

• Pour conclure : boire en mangeant est une mauvaise habitude car la première phase de la digestion, qui se produit dans la bouche, est alors nettement réduite, et les aliments amylacés ne sont plus décomposés correctement par les enzymes de la salive. Les boissons atteignent rapidement l'estomac où elles diluent le suc gastrique, ce qui ralentit la digestion. Si toutefois l'on consomme un aliment particulièrement sec, le fait de boire un peu ne gêne alors en rien la digestion. Nous vous conseillons de boire avant de manger cela aura en plus l'avantage de diminuer votre appétit.




Combinaisons alimentaires : les bonnes associations (Médecines douces - Diététique, Alimentation)    -    Auteur : JOJO - Singapour


4722 visiteurs depuis 2007-08-13
dernière mise à jour : 2007-08-13

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #485