Médecines douces - Huiles essentielles, Elixirs
Joël Ducatillon et L’Eau Diamant

« Il y a une trentaine d’années, mon premier métier était d’être musicien et pianiste professionnel. Je n’étais pas un Chopin, j’étais un pianiste de jazz, de variété, et j’en faisais mon métier. À l’époque déjà, je ne mettais jamais l’accent sur la réussite sociale, ou sur un scénario du genre : maison, retraite, assurances sociales. Cela ne m’a jamais intéressé. La principale question qui m’a toujours harcelé dans ma vie et qui m’a amené vers tout cela, c’est : Qui suis-je et pourquoi suis-je ici ? Suis-je simplement un bifteck qui se balade sur un caillou qui se balade dans le Cosmos ? Voilà les questions un peu vertes que je me posais parfois, qui me harcelaient et me rendaient malheureux.
Plus tard, j’ai pris des cours de naturopathie à Paris, parce que je sentais bien qu’ici, au niveau médical, il y avait des choses incomplètes. Puis je me suis installé en tant que naturopathe, dans le nord de la France, dans la région de Lille. Là, j’ai beaucoup appris avec les personnes qui venaient me voir. J’ai appris peu à peu, sur des milliers et des milliers de consultations, en 7 ans, que la maladie était quelque chose d’extraordinaire comme enseignement et comme cadeau. Suite à ça, ma conscience progressa peu à peu, la maturité venant, et je me suis mis à aller davantage dans l’énergie, le magnétisme, la géobiologie etc., tout en lisant des tas de livres, ceux d’Anne et Daniel Meurois Givaudan, les Dialogues Avec l’Ange, et en 1990, un beau jour, il y a une énergie très spéciale qui a commencé à me traverser. Et là j’ai senti, en ressentant cette énergie, que je retrouvais ma famille, celle qui m’avait abandonné sur la terre.
Suite à cela, il s’est passé que j’ai perdu ma famille terrestre, j’ai perdu ma profession, mon logement, bref j’ai été complètement dépouillé, et je suis resté dans une sorte de no man’s land pendant deux ou trois ans. J’ai vécu un peu en Suisse, un peu partout, toujours sans logement, sans argent, et voyez je suis encore là, vivant. Ça me fait penser à une parole du roi David qui disait : “Je n’ai jamais vu le juste abandonné, ni sa postérité mendier son pain.” (Ps. 37 : 25) Si chacun suivait sa voie, vous pourriez partir en Afrique du Sud avec seulement une brosse à dents, il n’y a pas de problème, vous aurez logement, nourriture et vêtements propres, et même une baignoire pour vous laver.
En 1994, j’ai commencé à avoir trois rêves qui ont vraiment mis une petite impulsion sur cette recherche. Je savais que je ne pouvais plus soigner les gens comme je le faisais dans cette conscience d’avant. Ça ne m’intéressait plus d’ailleurs, c’était très lourd pour moi de continuer à le faire, et de toute façon il n’y avait plus de clients. Mais le “nouveau” n’était pas venu. J’ai donc eu une période un peu angoissante, difficile il faut dire, qui m’a profondément purifié au niveau de mes besoins de confort, de sécurité financière, de mes besoins d’avoir une compagne, d’avoir des enfants, de tous ces scénarios dans lesquels on nous a programmés depuis des millénaires - on dira pourquoi tout à l’heure. J’ai donc eu trois rêves, dont je vais vous donner le contenu, et ces trois rêves m’ont permis de démarrer sur ce chemin inconnu qui a conduit à cette eau, et qui plus tard conduira à autre chose déjà en cours.

Je sais aussi que ma recherche est guidée, qu’il y a des êtres dans des vaisseaux spatiaux dans l’au-delà, des êtres christiques qui m’aident et me guident. Mais ils n’ont jamais fait le travail à ma place. Autrement dit, on donne un petit indice, et après je travaille. Et je préfère ça d’ailleurs. Je préfère faire ça que d’être un perroquet céleste, un perroquet qui transmet sur terre des choses célestes. »
Extrait du livre de Joël Ducatillon : « L’eau Diamant, une conscience »

ndrl : Vous pouvez télécharger le livre dans sa version complète en vous rendant sur le site de l’auteur.

QU'EST-CE QUE L'EAU DIAMANT ?
Il s'agit d'une eau de source dont la conscience est celle de la cinquième dimension, agrémentée de certains codes de la sixième et de la septième dimension. Elle pourrait s'intituler "Eau de la Nouvelle Terre" ou, "Eau de la Nouvelle Jérusalem" en accord avec le texte biblique de l'Apocalypse chapitre 22 versets 1 et 2.
Cette Eau est devenue plus vivante et intelligente, répondant avec Amour aux intentions émises verbalement par l'utilisateur (trice). Elle est une aide pratique pour déprogrammer et transformer les mémoires cellulaires restrictives, ainsi, d'amener l'être humain à intégrer la Conscience de l'Arbre de Vie jusqu'au plus profond de lui-même. Elle est multipliable à souhait et destinée à être partagée avec autrui.

Son action :
Elle transmet dans la partie non-encodante de l'ADN (intron) des nouvelles géométries, dites fractales qui, à leur tour, organisent des nouvelles banques de données à l'aide des quatre bases A.C.G.T de la partie encodante du filament d'ADN (exon).
Il en résulte un renforcement et une amplification de la volonté de l'âme sur le véhicule égotique, produisant des effets visibles et plus rapides au niveau des corps psycho-affectifs et physique de l'individu.
Les mémoires du subconscient qui se répercutent dans la vie quotidienne sous formes de blocages et de disharmonies, se transforment, s'allègent. Par conséquent, les résistances situationnelles s'affaiblissent progressivement. Cette Eau Diamant permet donc une amélioration du paysage individuel et de ses projections sur l'écran des situations vécues ou à vivre.




Joël Ducatillon et L’Eau Diamant (Médecines douces - Huiles essentielles, Elixirs)    -    Auteur : morgane - Canada


4757 visiteurs depuis 2006-09-27
dernière mise à jour : 2006-09-27

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #126