Médecines douces - Herboristes
Mon Jardin au Mois de Mai



Mon Jardin au Mois de Mai
Jeudi 4 mai 2006
Ce blog s'adresse à celles et ceux qui recherchent des plaisirs simples et naturels.
Il fait chaud dans mon jardin : la terre transpire, c’est agréable de sentir une tiédeur humide autour de soi. Cette chaleur ne pèse pas encore, mais elle nous charge en énergie positive, cosmique. Les pieds nus dans la terre et les paumes des mains offertes au soleil au dessus de la tête. Tout près du puits, qui gronde d’ondes : je ne les perçois pas encore.

J’ai constaté en revanche que mes tulipes étaient toutes inclinées dans la même direction, comme si elles voulaient éloigner leurs pétales de quelque parasite : probablement ces ondes, me dis-je, en y songeant.



(7)

Je ne connais pas le nom de cette plante (7), qui a survécu à l’hiver, mais je me souviens que je trouvais ses fleurs belles, l’an dernier. Tout droit sortis d’un paquet de graines de fleurs colorées mélangées : or, ces fleurs sont blanches, comme des marguerites comprimées avec des tiges rigides, comme agglomérées. Cette plante prépare un bouton (8), ma foi…





(8)


J’en ai repéré 3, peut-être 4 pieds. Ce rendez-vous avec la nature, je l’attendais. C’est comme si je retrouvais des amies que je n’ai pas vues depuis plusieurs mois, deux saisons voire un peu plus… Je suis curieuse de voir comment vont pousser mes fleurs de l’an dernier. Et puis il y aura bientôt les nouvelles fleurs de cette année : je dis bientôt, je pense patience…




(9)

spiders, spiders



(10)

sage, salvia


(11)

Coup de cœur aujourd’hui : la tulipe (11) ! Son cœur ouvert se gorgeant de soleil sereinement sur la butte : le temps est long et bon.



(12)

Dedans, dehors, de ci, de là…
La contemplation permet de voir le temps passer.
Nos actions s’enchaînent pour souligner que nous ne faisons que passer…
Ce printemps est un bon ici et maintenant.

N'est-ce pas?




Ce blog s'adresse à celles et ceux qui recherchent des plaisirs simples et naturels.
Mon Jardin au Mois de mai
Mardi 2 mai 2006

Les Saintes Glaces, ou Saints de Glace vont sévir encore quelques temps, on les attend culminer le 13 mai 2006, pour la pleine lune. Un coup de gelée est à craindre, mais à partir du 14, c’est la fête au jardin.

Le programme est chargé cette année, et les opérations ont démarré avec succès : les tulipes roses de Menton plantées à l’automne ont toutes fleuri, elles forment de jolis cocons de pétales, et je me demande bien si elles vont s’ouvrir. J’ai voulu les photographier après la pluie du premier mai. Je tâcherai de faire des progrès en macrophotographie dans les semaines à venir…




Le groseillier (dans le fond de la photo 2) a été débarrassé d’un vigoureux pied de houx qui poussait entre ses branches. Je n’étais pas d’accord pour le couper, mais finalement, il y en a une profusion dans le jardin, et puis il nous faut maîtriser notre espace vert. Au pied des tulipes, quelques vivaces à fleurs ont gardé leur vert tout l’hiver, mais je ne peux pas les identifier pour le moment.
Notre première fleur du soleil cette année fut un souci (photo 4), fleur du calendula officinal, qui a ma grande surprise a très bien survécu à l’hiver. Je ne sais pas si je dois couper les boutons sur les pieds de souci ; je me demande s’ils vont fleurir ou s’ils ont pris le froid. J’ai en tout cas rassemblé quelques mottes de soucis pour fleurir un endroit particulièrement bien exposé pendant l’été.




En effet, ils se sont plu sur la fameuse butte que je travaille depuis plus de deux ans, et qui est chaque année plus étendue et plus fertile. Les œillets d’Inde sur le bord de la butte 2005 étaient dressés et robuste, fleurissant à n’en plus pouvoir.
Parmi les tulipes et jonquilles des années précédentes, seulement trois ou quatre ont donné des fleurs : j’ai cru comprendre qu’il fallait pourtant les laisser en place, et nourrir les bulbes pour qu’ils soient plus forts au printemps prochain. J’ai prévu cette année de planter des bulbes d’été : des freesias, sparaxis et iris viendront fleurir la partie la moins ensoleillée de notre jardin, où les œillets d’Inde n’ont pas été un franc succès l’an dernier.

Les chenilles n’ont pas eu de préférence, en septembre et octobre 2005, comme les années précédentes : elles ont dévoré les feuilles des capucines, dont la prolifération est grandissante.

Cette année, les fleurs seront colorées : des rouges, des jaunes, des bleues, des blanches , des roses. L’an dernier les dominantes étaient l’orange et le rose, spiritualité et tendresse. Il y aura encore du orange, parce qu’il m’apporte un peu de l’Himalaya.





Cette année, les fleurs seront colorées : des rouges, des jaunes, des bleues, des blanches , des roses. L’an dernier les dominantes étaient l’orange et le rose, spiritualité et tendresse. Il y aura encore du orange, parce qu’il m’apporte un peu de l’Himalaya.

La sauge est déjà douce et chaude, son parfum est caressant. La nature se réveille, enfin, et mes alliés comme mes détracteurs reprennent vigueur peu à peu.

Mon jardin au mois de mai est plutôt vert, humide, la terre s’est enrichie mais elle est encore froide, je devine que les graines tout comme moi se sentent plus à l’aise dans un environnement chaleureux.




Mon Jardin au Mois de Mai (Médecines douces - Herboristes)    -    Auteur : Sarah - France


2101 visiteurs depuis 2006-05-02
dernière mise à jour : 2006-05-05

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #30