Médecines douces - Diététique, Alimentation
Le maternage : mais quelle est cette nouvelle pratique ?

Nouveau, le maternage ? Pas vraiment : en fait, beaucoup de femmes le pratiquent sans le savoir en faisant confiance à leur instinct maternel ! Pour résumer, le maternage réhabilite la capacité naturelle de la mère à bien s’occuper de son enfant.

Mais alors, s’il s’agit d’une pratique instinctive, pourquoi donc se fatiguer à en parler ?! Peut-être parce que l’instinct maternel n’avait plus trop la cote, depuis quelques décennies ! Trop occupées à « brûler leur soutien-gorge » après mai 68, nos propres mères ont parfois jeté le bébé, l’eau du bain, et leur instinct maternel au passage ! Quant aux médecins, du haut de leur « savoir » ils édictaient des principes absolus sur l’art d’élever bébé, avec pesage et nourrissage à heure fixe, et que ça saute !

En réaction, les adeptes du maternage militent pour leur droit à s’occuper de bébé à leur guise ! On ne peut pas parler d’une théorie vraiment formalisée, mais on retrouve certains thèmes. Une intuition, d’abord : en matière d’éducation, le bon sens vaut mieux que les doctrines, car « En savoir trop est souvent un handicap »… et c’est un obstétricien qui le dit, le Dr Odent, dans la préface du livre « Eduquer son enfant autrement ».

Une observation, ensuite : à travers le monde, il y a d’autres manières d’élever son bébé, plus naturelles et plus respectueuses des besoins de l’enfant. De quoi relativiser notre sacro-sainte culture occidentale du « dressage » dès le plus jeune âge !

Et enfin, le maternage est basé sur une conviction : le lien construit avec son bébé au cours des premiers mois est un socle affectif indestructible. Il s’agit pour l’enfant d’une sorte de sécurité intérieure, la clé de son équilibre futur. C’est pourquoi le maternage valorise certaines pratiques qui favorisent le lien unique mère-enfant : naissance naturelle, allaitement, portage, co-sleeping…

Mais attention, le sujet est sensible : chaque femme a son propre rapport à la maternité, très personnel… Le maternage - et les pratiques qui l’accompagnent - doit rester un libre-choix, comme l’allocation du même nom, sans passer par la case militantisme ! L’idée, c’est de confronter les points de vue, pour prendre ses propres décisions en connaissance de cause…



Le maternage et l’accouchement à domicile

Le maternage peut commencer dès la naissance, cet instant privilégié qu’est la première rencontre avec votre bébé. L’accouchement à domicile, ça vous tente ? Sachez que 1% des naissances en France se déroulent ainsi… contre 33% aux Pays-Bas, et 90% des naissances dans le monde !

En général, les mamans qui font ce choix avancent divers arguments : l’envie d’accueillir bébé dans un cadre familier et rassurant ; la participation plus active du Papa ; le libre-choix des positions au cours du travail ; une médicalisation moindre, sans les pratiques du déclenchement, de la péridurale, de l’épisiotomie, des forceps…

Mais on ne se lance pas dans cette aventure sur un coup de tête ! Quelques conditions sont nécessaires, pour que l’accouchement à domicile se déroule bien : se sentir en confiance avec soi et son corps, d’abord, comme toutes les pratiques du maternage. Ne pas être dans un cas de grossesse à risque ensuite, comme l’hypertension, le diabète gestationnel, la grossesse multiple… Et enfin se faire accompagner par une sage-femme ou un médecin, à même de faire face à d’éventuelles complications, et d’orienter vers une hospitalisation si nécessaire. Ce qui implique la recherche de la perle rare, car rares sont les professionnels de santé qui pratiquent l’accouchement à domicile ! Vous trouverez leurs coordonnées sur le site de l’Association nationale des sages-femmes libérale.

Sans aller jusqu’à l’accouchement à domicile, le maternage prône une autre approche de la naissance, plus respectueuse des désirs de la femme quant au déroulement de son accouchement. On rejoint ici les recommandations de L’OMS, dans une conférence sur les technologies appropriées à l’accouchement : privilégier la déambulation ou d’autre position pendant le travail, plutôt que la classique position sur le dos ; ne pas recourir systématiquement à l’épisiotomie ; éviter l’administration automatique d’antalgiques ou d’anesthésiques ; encourager l’allaitement au sein dès la salle de travail… Tout doucement, ces pratiques entrent dans les mœurs, et certaines maternités évoluent dans ce sens. Le conseil, c’est donc de vous renseigner auprès de différentes maternités avant de faire votre choix, pour trouver celle qui correspond à votre approche de l’accouchement.



Le maternage et l’allaitement

Est-il encore besoin de rappeler les vertus du lait maternel ? Toujours disponible, à la bonne température, s’adaptant aux besoins du bébé selon son âge, plus digeste, riche en anti-corps… Dans le match sein ou biberon, les mamans adeptes du maternage ont vite fait leur choix !

Autre argument mis en avant par les partisans de l’allaitement, comme Catherine Dumonteil-Kremer : « N’oubliez pas que votre bébé ne se nourrit pas seulement de votre lait mais aussi de votre contact ». Et l’allaitement permet alors de tisser plus étroitement ce lien peau à peau, base de la sécurité affective de votre bébé.

On peut être persuadée des bienfaits de l’allaitement, et rencontrer pourtant certaines difficultés pratiques… et psychologiques ! C’est là que la confiance en ses capacités de Maman intervient : être sûre que notre corps est fait pour allaiter, et que des millions de femmes à travers le monde allaitent, cela peut aider quand on est découragée !

Et si cela ne suffit pas, ne pas hésiter à se faire aider… Mais aujourd’hui, la jeune accouchée n’est plus entourée par le cercle familial, comme auparavant ! Et nos Mamans, qui ont rarement allaité elles-mêmes, ne sont pas d’un grand secours pour nous enseigner les petits « trucs et astuces » de l’allaitement !

Le recours : des associations spécialisées, comme la Leache League ou Solidarilait… Remplacer l’entraide familiale classique par un réseau de mamans motivées : c’est une des particularités du maternage, ou comment mixer tradition et modernité !



La base du maternage : porter bébé !

Porter bébé, c’est le quotidien de millions de femmes aux quatre coins du globe : on est loin de notre culture occidentale, et de notre crainte de faire un bébé « capricieux » en le prenant trop dans les bras !

Selon la théorie du maternage, les bienfaits du portage sont multiples. Il suffit de lire le sommaire du livre « Porter bébé » pour s’en convaincre : réassurance du lien mère-enfant, allaitement et sommeil facilité, moins de pleurs et de coliques… D’après une étude de la revue Pédiactrics, porter bébé réduirait les pleurs de 43% le jour, et de 51% la nuit ! Le portage serait également très bénéfique dans certains cas particuliers, comme la dysplasie de la hanche, la « tête plate », ou les bébés prématurés…

Et puis, comme le souligne Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau, auteur de « Porter bébé », le portage est très pratique et très économique. Pratique, parce que cela permet à la jeune Maman de faire deux choses à la fois : par exemple, préparer le repas tout en câlinant bébé. Bon à savoir, pour surmonter le cap des pleurs de 18H ! Économique, car les moyens les plus simples de porter bébé sont souvent les plus adaptés à sa morphologie : une écharpe de portage, et le tour est joué ! Malgré le mode d’emploi détaillé, il peut être utile d’apprendre l’art du nouage avec une autre Maman. C’est là qu’intervient ce fameux principe du maternage : le réseau ! Sachez que l’association « Peau à peau » organise des séances pratiques pour apprendre à porter bébé, en Belgique et en France. Renseignements sur http://www.peau-a-peau.be/.


On ne peut résumer le maternage à ces seules pratiques. Pour tous les thèmes qui touchent au bébé, d’autres approchent existent. Citons par exemple le co-sleeping, les couches lavables, la nourriture biologique, l’éducation sans violence, les pédagogies alternatives… bref, le sujet est vaste quand on souhaite élever son enfant autrement !


Sources :

Elever son enfant… autrement (La plage éditeur), Catherine Dumonteil-Kremer

Porter bébé, avantages et bienfaits (Jouvence Editions), Claude-Suzanne, Didierjean-Jouveauplanet.vertbaudet.com




Le maternage : mais quelle est cette nouvelle pratique ? (Médecines douces - Diététique, Alimentation)    -    Auteur : Maria - Canada


1655 visiteurs depuis 2008-11-28
dernière mise à jour : 2008-11-28

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #719