Spiritualité, Nouvel-Age - O.V.N.I.
Archive intégrale du sujet de discussion: Que se passe t'il a Montauk ?

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : samedi 29 juillet 2000 17:32
Montauk se situe sur Long Island, une île étirée sur près de 200
kilomètres de long. La partie Ouest est occupée par l'agglomération de New
York, la petite ville de Montauk se situe quant a elle presque a
l'extrémité Est.
Montauk Point étant cette extrémité, ou se trouve une base militaire.

C'est également a proximité de cette zone qu'eut lieu plusieurs crashs
d'avions pour le moins mystérieux, TWA 800, Egypt Air 990, Piper 32 de JFK
junior. Voir les enquêtes sur le site de Wilmore:
http://www.chez.com/frenzy/

Dans le numéro spécial ovni de VSD de juillet 2000, est rapporte un cas
d'observation d'ovnis plongeant dans la mer qui a été vu par un pécheur
sur la jetée de Montauk.
Cette observation est également rapportée ici:
http://perso.wanadoo.fr/ovnipage/index33.html

=======Début de citation========
New York : des ovnis plongent dans l'océan

MONTAUK, LONG ISLAND le 15 avril 2000, le témoin rapporte :

" Nous étions en train de pêcher sur la jetée à Montauk Point tôt dans
l'après-midi, et j'ai vu un éclat de la lumière comme du feu dans le
ciel. J'ai vu trois objets en forme de disque planer à approximativement
20 pieds au-dessus de l'Océan Atlantique il était 13:09.

Il m'a semblait qu' il y avait comme des fenêtres sur ces objets, mais je
ne suis pas affirmatif.

Les disques filaient en décrivant des cercles très serrés pendant
approximativement cinq minutes et ensuite ils ont plongé dans l'eau.
Quand ils plongèrent dans l'eau, il n'y eu pas vraiment
d'éclaboussements.

On aurait pu croire qu'il y avait comme une sorte d'ouverture dans
l'océan, un peu comme si il les avait juste avalé".

- Note de l'éditeur : Les ovnis ont souvent été observés entrant dans
l'eau , il est raisonnable de supposer qu' ils utilisent l'eau pour
couvrir leurs opérations et leurs bases (SIC). Peter Davenport Director
NUFORC www.nuforc.com. Rapporté le 21 avril.

Source : NEW YORK UFOs DIVE INTO OCEAN -www.nuforc.com / Trad par Phil -
http://perso.wanadoo.fr/ovnipage/index33.html

=========fin de citation================

D'une certaine manière ce témoignage apporte du crédit aux propos
d'Alfred Bielek.
Depuis le début des années 90 Al Bielek (et quelques autres) a entrepris
une série de conférences, d'interviews et d'articles, ou il raconte, en
tant qu'ancien participant a ces projets, ce qui se passait dans la
partie souterraine de la base militaire de Montauk. Base qui, selon lui,
est immense et abrite de nombreux projets hautement classifies et
incroyables.

Voici un extrait d'un de ses interviews réalisé en 1992:

=========Début de citation===========
[..................]
Avec le retour de mes mémoires, en mai 1986, du Projet Phoenix et de
l'Expérience de Philadelphie (Projet Rainbow) en janvier 1988, je me suis
engagé dans de nombreux écrits et conférences sur le sujet de
l'Expérience de Philadelphie, ses ramifications et le Projet Phoenix qui
a suivi, ainsi que les incroyables conséquences de leur verrouillage à
travers le temps.

CONNECTING LINK : Parlez nous du Projet Phoenix.

AL BIELEK : Je vais aborder la phase finale du Projet Phoenix et certains
aspects qui en résultent. J'ai rejoint le projet en 1953 en tant que Al
Bielek. Je faisais ce que le livre, "The Montauk Project" désigne,
l'interface d'ordinateur entre la chaise psychique utilisée pour
contrôler les tunnels de temps dans la phase finale des opérations. Ces
phases au début étaient très difficiles, elles ne fonctionnait pas bien
et elles avaient beaucoup de problèmes.[...]

Le projet générait les tunnels de temps. Les gens avait la possibilité de
voyager dans le temps et l'espace et ils le faisaient. Mais ils avaient
également d'autres projets en cours à Montauk. On ne sait pas encore tout
de ceux-là.

La technologie pour les tunnels nous était donnée par un effort
coopératif de groupes extraterrestres, principalement le groupe Orion,
auquel étaient mêlés les reptiliens, un sous-groupe appelé les Leverons.
Le groupe technique qui nous fournissait la plupart de l'assistance,
était le groupe de Sirius A. Des gens très scientifiques, très
matérialistes. Peut-être pas un mauvais coeur mais mal orienté, car ils
avaient des contrats à très long terme avec les Orions qui leur
fournissaient les connaissances techniques et l'assistance dont ils
avaient besoin. Et ils fonctionnaient avec notre gouvernement en secret
pour mettre en place les techniques et technologies de contrôle de la
pensée et pour pousser vers une société hautement technique et
automatisée qui serait beaucoup plus facile à contrôler qu'elle ne l'ait
actuellement. Mais nous approchons de cela rapidement.

Il y avait aussi beaucoup de petits Gris qui étaient dans nos pattes. Il
y avait d'autres groupes qui ne participaient pas au projet, mais ils
étaient là comme observateurs et le groupe d'Antares, des gens joviaux,
très gais, très humains. Vous ne pouviez pas les distinguer d'un esprit
humain. En fait, je ne pense que vous pouviez les distinguer
anatomiquement non plus. Pourquoi ils étaient là, je ne sais pas. Ils ne
faisaient rien. Ils étaient observateurs.

Mais les extraterrestres fournissaient la compétence, les outils. Ils
transposaient ça depuis leurs données informatiques vers les IBM 360.
Cela ne fonctionnait pas encore mais ça a marcher lorsque des
modifications ont été faites. Je suis devenu largement impliqué dans la
réalisation du système de fabrication du tunnel de temps. C'était une
technologie extraterrestre. On n'avait pas la théorie. Mais on avait la
capacité, la compétence technologique pour construire l'appareillage, et
on l'a fait, selon leurs spécifications.

ITT faisait partie du contrat. Tout était sous le niveau de laisser
passer "Black Card" [Carte noire], qui est en l'occurrence le plus haut
niveau de laisser passer qui existe, et la plupart des gens ne savent
même pas que ce niveau existe. Et ça signifie, en essence, qu'un tel
projet est un profond Trou Noir de sorte que toutes les archives, tout ce
qui a un lien avec ça, est enterré dans un coffre-fort noir et personne
n'a accès à ça sans avoir le laissez-passer adéquat et la nécessité de
savoir. Cela inclut les départements d'achats qui achètent le matériel
pour ces projets. Les archives des achats, des ventes, tout est enfermé
dans un coffre-fort noir. Donc personne ne peut le trouver. C'est
pourquoi ils appellent ça un projet Trou Noir. Il y a de nombreux projet
de ce type. Celui-ci en est un parmi d'autres.

Les tunnels sont devenus complètement opérationnels vers 1977 après de
nombreuses modifications. Vers 1979 ils ont eu tous les résultats qu'ils
voulaient. Jusqu'au 12 août 1983, la nuit, lorsque le projet a été
délibérément détruit. Saboté de l'intérieur. Cela est raconté dans le
livre (The Montauk Project). Mais avant ça, ce qu'ils ont fait était
incroyable.

L'une des applications du Projet Phoenix, dans l'utilisation des Tunnels
de Temps, était de fournir un soutien aux Colonies Martiennes. Les
Colonies Martiennes ont existé depuis le début des années 70. On est allé
publiquement sur la Lune en 1969. En fait les Allemands étaient sur Mars
en 1947. Et nous on y était en 1962 avec une expédition mixte, Russe et
Américaine. Ils sont allés sur Mars le 22 mai 1962. Le film, Alternative
3, fait par Anglia Television, 01 avril 1977, qui est disponible dans
l'"underground", l'expose complètement. Il montre la transmission réelle.
Les prises de vue en couleur venaient de Mars par transmissions T.V.,
lorsque cet Exploreur voyageait et atterrissait. Nous avons des colonies
là-bas sur Mars depuis la fin des années 60 ou peut-être le début des
années 70. Ils ont trouvé beaucoup de choses artificielles là-bas. Il y a
plus qu'une cité en ruine. Et bien sûr le fameux visage sur Mars, les
Pyramides et ce complexe entier (photos sur ce site) que Hoagland (Dr.
Richard) a parlé et a présenté au public. Il y a deux vidéos là-dessus
plus son livre. [...............]
========Fin d'extrait=========
L'intégralité de cette interview est visible ici:
http://www.multimania.com/frendelvel/albiel2.htm

Cordialement
Fransyl



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Aktarus"
Objet: Re: Que se passe-t-il à Montauk ?
Date : dimanche 30 juillet 2000 11:26
Les Allemands sur Mars en 1947, les Russes et les Américains en 1962
: cela semble incroyable. Si je devais donner clairement mon avis sur le
dernier extrait d'interview, je dirais qu'il s'agit d'un énorme tissu de
conneries (désolé pour le mot ;-) ) et que ce genre de discours ne sert qu'à
discréditer l'ufologie sérieuse.

J'aimerais bien qu'on m'explique certains points qui semblent en
opposition avec les faits historiques :

+ En 1947, l'Allemagne à été vaincue, occupée (E-U, URSS, Grande
Bretagne et France) et est quasiment réduite à néant, c'est-à-dire
qu'elle n'a plus d'armée, une économie dans le rouge, il n'y a plus
d'argent, les scientifiques sont partis en URSS ou aux E-U (pour la
plupart), etc... Comment, dans cette situation, l'Allemagne aurait elle été
en mesure d'envoyer une mission habitée sur Mars ? De plus, peut-on encore
parler d' "Allemagne" puisqu'elle était divisée et occupée par les
puissances Alliées ?

+ Pour ce qui est de l'expédition Américano-Russe de 1962, c'est
purement du délire puisqu'elle tombe en pleine guerre froide. A cette
époque, les relations entre les deux blocs ne cessaient de se détériorer, on
était en plein affrontement entre deux modèles économiques et politiques, le
communisme d'un côté et le capitalisme de l'autre. La théorie d'une
coopération entre l'URSS et les E-U à cette époque est donc à proscrire.

+ Enfin, il serait souhaitable de fournir de plus amples
informations sur le film (Alternative 3) produit par Anglia Television. Il
pourrait, à la limite, faire office de preuve et encore... Où peut-on se le
procurer ?

Je crois à une vie extra-terrestre et je suis assez ouvert en ce
qui concerne les théories et les histoires mais là, ça me semble vraiment
gros.

Aktarus



--------------------------------------------------------------------------------
De: "ATAR"
Objet: Re: Que se passe-t-il à Montauk ?
Date : dimanche 30 juillet 2000 13:43
Aktarus wrote:

> Les Allemands sur Mars en 1947, les Russes et les Américains en 1962
> : cela semble incroyable. Si je devais donner clairement mon avis sur le
> dernier extrait d'interview, je dirais qu'il s'agit d'un énorme tissu de
> conneries (désolé pour le mot ;-) ) et que ce genre de discours ne sert qu'à
> discréditer l'ufologie sérieuse.
>

Ces textes américains traduit en français me donnent l'impression de
légèreté technique sur le fond.

J'ai l'impression de lire des histoires pour gamin, je ne remets pas en
cause l'action de Fransyl, au contraire tous ces textes américains,
Colonel Corso, et d'autres que j'ai lu sur d'autres sites me donnent
l'impression d'avoir toujours le même style littéraire, comme si la
source était la même. En gros on dirait un essai écrit par des
adolescents. Peut-être est à cause de la traduction mais je ne le pense
pas, j'ai vu aussi les textes anglais, pour certains, mais je crois que
les américains moyens sont un peu juste sur le plan littéraire.
Toujours ces références historiques légères, ces phrases fade, ou jamais
aucun détails technique ou scientifique de valeur ne transparaît et qui
ne semble pas être la tasse de thé des auteurs.



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Chris."
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : dimanche 30 juillet 2000 14:47
Que se passe-t-il a Montauk???
J'avoue ne pas savoir... mais chez moi je suis mort de rire...
Si, si, c'est vrai!!! Non, sérieusement: Je n'ai pu que très rarement
lire une connerie pareille. C'est du délire!!! Il n'y a même pas de
mot pour décrire ce que je pense de cela. Au début, j'étais amusé, puis
j'ai eu un sentiment de pitié, pour enfin ressentir un sentiment de colère!
Je pense que le pire, ça n'est pas d'écrire ou de relater de telles
idioties, mais d'y croire! Si vous faites partie de ces derniers, vous
m'en voyez fort désolé...

Désolé aussi d'être aussi dur, mais là, c'est trop, je ne peux laisser
passer ça,

Chris,



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : lundi 31 juillet 2000 10:56

"Chris." a écrit dans le message news:
8m17vs$1@antares.worldonline.fr...
> Que se passe-t-il a Montauk???
> J'avoue ne pas savoir... mais chez moi je suis mort de rire...
> Si, si, c'est vrai!!! Non, sérieusement: Je n'ai pu que très rarement
> lire une connerie pareille. C'est du délire!!! Il n'y a même pas de
> mot pour décrire ce que je pense de cela. Au début, j'étais amusé, puis
> j'ai eu un sentiment de pitié, pour enfin ressentir un sentiment de colère!
> Je pense que le pire, ça n'est pas d'écrire ou de relater de telles
> idioties, mais d'y croire! Si vous faites partie de ces derniers, vous
> m'en voyez fort désolé...
>
> Désolé aussi d'être aussi dur, mais là, c'est trop, je ne peux laisser passer ça,


Quand tu auras fini de rire, d'être en colère et d'être désolé, puis-je
te suggérer de commencer a creuser cette histoire !

Fransyl



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe-t-il à Montauk ?
Date : lundi 31 juillet 2000 10:58

"Aktarus" a écrit
> Les Allemands sur Mars en 1947, les Russes et les Américains en 1962
> : cela semble incroyable. Si je devais donner clairement mon avis sur le
> dernier extrait d'interview, je dirais qu'il s'agit d'un énorme tissu de
> conneries (désolé pour le mot ;-) ) et que ce genre de discours ne sert qu'à
> discréditer l'ufologie sérieuse.
>
> J'aimerais bien qu'on m'explique certains points qui semblent en
> opposition avec les faits historiques :
>
> + En 1947, l'Allemagne à été vaincue, occupée (E-U, URSS, Grande
> Bretagne et France) et est quasiment réduite à néant, c'est-à-dire
> qu'elle n'a plus d'armée, une économie dans le rouge, il n'y a plus
> d'argent, les scientifiques sont partis en URSS ou aux E-U (pour la
> plupart), etc... Comment, dans cette situation, l'Allemagne aurait-elle été
> en mesure d'envoyer une mission habitée sur Mars ? De plus, peut-on encore
> parler d' "Allemagne" puisqu'elle était divisée et occupée par les
> puissances Alliées ?

Bon commençons par le début. Tout d'abord je ne suis pas ici pour cautionner
a cent pour cent cette interview d'Al Bielek. Mais après quelques
premières recherches, il me semble que cette histoire mérite un
approfondissement et c'est pourquoi je l'ai propose sur le forum.

En ce qui concerne le passage que tu cites ci-dessus, tu remarqueras que
Bielek parle d'Allemands et NON d'Allemagne, ce qui est une nuance
importante. L'Allemagne était effectivement écrasée et occupée a cette
époque.

Mais plusieurs documents et enquêtes ont révélé qu'Hitler et les nazis
ont été les premiers a construire des engins volants de technologie
extraterrestre. Les fameuses armes secrètes d'Hitler ne se cantonnaient
pas a la recherche sur l'arme nucléaire. Sur le site THEM tu trouveras un
début d'enquête assez succincte sur ce sujet:
http://webhome.infonie.fr/mush/ovnaz.htm

Le "Livre jaune N° 5" aux Editions Felix, 65, Grand Rue, 06140 Tourretes
sur Loup, Tel: 0493592570, Tel et Fax:0493241236; livre écrit par un
collectif d'auteur, en parle aussi assez largement. Quand on a lu ce
livre on ne voit plus le monde vraiment de la même façon.

Toujours est il que ce livre (et d'autres sources dont je n'ai plus les
références sous la main) affirme que les nazis ont commence a construire
des soucoupes volantes avant la guerre. Certaines ont finalement été au
point durant la guerre, mais pas encore véritablement au point en tant
qu'arme de guerre. Lorsque le vent a tourne et que l'Allemagne a commence
a essuyer des revers face aux allies (je résume très succinctement) les
nazis ont alors commence a mettre ces technologies a l'abri en Patagonie,
mais aussi et surtout en Antartique. En effet en 1938 Hitler s'était
approprie un territoire grand comme la France en Antartique, qu'il nomma
Neuschwabenland (Nouvelle Souabe). Une grande quantité de matériel et
sans doute plus de cent sous-marin nazis se sont réfugiés là-bas.

Curieusement en 1947 les USA/allies ont envoyé en Antartique une armée
de 4000 hommes sous le commandement de l'amiral Byrd, avec un bateau de
guerre, un porte avions et tout un système complet de ravitaillement pour
huit mois. Au bout de huit semaines seulement il fut oblige de tout
interrompre après avoir subi d'énormes pertes d'avions. L'état des pertes
et la nature de l'événement ne fut jamais communique. Plus tard l'amiral
Byrd tint des propos de ce genre, "c'est dur a entendre mais dans le cas
d'une nouvelle guerre il faudra s'attendre a des attaques d'avions qui
peuvent voler d'un pole a l'autre".

Ce livre parle aussi d'un vaisseau spatial nazis qui serait parti vers la
planète Mars en 1945 a partir de la Nouvelle souabe. Grâce a quelle
technologie? et qu'en serait il advenu? mystère!

Il est a noter également que durant les dernières décennies plusieurs cas
de témoins ayant été en contact rapproche avec des occupants d'ovni ont
affirmes que ceux ci parlaient allemands entre eux!


> + Pour ce qui est de l'expédition Américano-Russe de 1962, c'est
> purement du délire puisqu'elle tombe en pleine guerre froide. A cette
> époque, les relations entre les deux blocs ne cessaient de se détériorer, on
> était en plein affrontement entre deux modèles économiques et politiques, le
> communisme d'un côté et le capitalisme de l'autre. La théorie d'une
> coopération entre l'URSS et les E-U à cette époque est donc à proscrire.

Voir le courrier suivant.


> + Enfin, il serait souhaitable de fournir de plus amples
> informations sur le film (Alternative 3) produit par Anglia Television. Il
> pourrait, à la limite, faire office de preuve et encore... Où peut-on se le
> procurer ?

Je n'ai malheureusement pas vu ce film. Je ne pense pas d'ailleurs qu'il
puisse être une preuve en lui même. Mais j'aimerais beaucoup le voir a
titre d'information. Si quelqu'un le connaît ou peut se le procurer.....

Cordialement
Fransyl



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe-t-il à Montauk ?
Date : lundi 31 juillet 2000 10:59

"ATAR" a écrit dans le message news:
1eel4gy.1bo84lwnbwubgN%biotryphon@hotmail.com...
>
> Ces textes américains traduit en français me donnent l'impression de
> légèreté technique sur le fond.
>
> J'ai l'impression de lire des histoires pour gamin, je ne remets pas en
> cause l'action de Fransyl, au contraire tous ces textes américains,
> Colonel Corso, et d'autres que j'ai lu sur d'autres sites me donnent
> l'impression d'avoir toujours le même style littéraire, comme si la
> source était la même. En gros on dirait un essai écrit par des
> adolescents. Peut-être est à cause de la traduction mais je ne le pense
> pas, j'ai vu aussi les textes anglais, pour certains, mais je crois que
> les américains moyens sont un peu juste sur le plan littéraire.
> Toujours ces références historiques légères, ces phrases fade, ou jamais
> aucun détails technique ou scientifique de valeur ne transparait et qui
> ne semble pas être la tasse de thé des auteurs.

Pour ce qui est du livre du colonel Corso j'avoue etre perplexe comment
comprendre cet ouvrage.
Je n'ai d'ailleurs pas reussi a le lire jusqu'au bout tellement il etait
ennuyeux. Le premier chapitre semble demarrer sur les chapeaux de roue en
parlant du crash de Roswell, mais tout le reste du bouquin pour dire que
puisque personne dans l'armee americaine ne s'occupait de valoriser les
technologies presentes dans l'epave, lui Corso a pris l'initiative de
transmettre discretement a l'industrie americaine la technologie de la
fibre optique et des detecteurs infrarouges de facon que cela semble le
resultat de recherches de laboratoire. Je carricature un peu mais c'est
l'impression qu'il m'a laisse.

Alors pour le moment j'oscille entre deux hypotheses, ou Corso fait de la
desinformation volontaire car les retombees technologiques
extraterrestres sont bien plus importantes que cela, ou Corso ne sait pas
grand chose et dans ce cas son histoire arrange bien le courant de
desinformation.

Le militaire de carriere Milton William Cooper a fait des revelations
dans un livre intitule, "Behold a pale Horse", voici une traduction du
treizieme chapitre que j'ai trouve sur le Web.

============Debut de citation============

Ce texte a été mis sur une page séparée.
Vous le trouverez ici



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Sylvain Lynseele" < Sylvain.Lynseele@cephb.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : lundi 31 juillet 2000 11:48
> Quand tu auras fini de rire, d'etre en colere et d'etre desole, puis-je
> te suggerer de commencer a creuser cette histoire !

Mais pas trop profond quand même car, comme la Terre est creuse, tu
risquerais de tomber dedans :)

Les Allemands sur Mars en 1947 ? Je le savait, la Ligne Siegfried est en
fait une réplique de leur colonie martienne pour l'entrènement des
Cosmonautes de Reich.



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Antigroscon" < Mort_aux_cons@fbi.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : lundi 31 juillet 2000 22:38
On Sun, 30 Jul 2000 14:47:00 +0200, "Chris."
wrote:

> Que se passe-t-il a Montauk???
> J'avoue ne pas savoir... mais chez moi je suis mort de rire...
> Si, si, c'est vrai!!! Non, sérieusement: Je n'ai pu que très rarement
> lire une connerie pareille. C'est du délire!!! Il n'y a même pas de
> mot pour décrire ce que je pense de cela. Au début, j'étais amusé, puis
> j'ai eu un sentiment de pitié, pour enfin ressentir un sentiment de colère!
> Je pense que le pire, ça n'est pas d'écrire ou de relater de telles
> idioties, mais d'y croire! Si vous faites partie de ces derniers, vous
> m'en voyez fort désolé...
>
>Désolé aussi d'être aussi dur, mais là, c'est trop, je ne peux laisser
>passer ça,
>
>Chris,

En plus de dénoncer une expérience étonnante, cela fait dire le
'boeuf' du coin. Ca a tout les avantages.
C'est amusant, en lisant votre news, au début, j'étais amusé, puis
j'ai eu un sentiment de pitié pour vous.
Il faut de tout pour faire un monde, méme des abrutis.
Désolé aussi d'être aussi dur, mais là, c'est trop, je ne peux laisser
passer ça,

Mort_aux_cons



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Aktarus"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : mardi 1 août 2000 11:38
Antigroscon < Mort_aux_cons@fbi.fr> a écrit dans le message :
3988e3d3.9823498@nntp.magic.fr...
> En plus de dénoncer une expérience étonnante, cela fait dire le
> 'boeuf' du coin. Ca a tout les avantages.
> C'est amusant, en lisant votre news, au début, j'étais amusé, puis
> j'ai eu un sentiment de pitié pour vous.
> Il faut de tout pour faire un monde, méme des abrutis.
> Désolé aussi d'être aussi dur, mais là, c'est trop, je ne peux laisser
> passer ça,
>
> Mort_aux_cons

Je veux bien que tu exprimes ton mécontentement mais ça serait mieux
si tu le faisais en restant poli ;-)



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Aktarus"
Objet: Re: Que se passe-t-il à Montauk ?
Date : mardi 1 août 2000 11:50
Fransyl a ecrit:
> [...] Toujours est il que ce livre (et d'autres sources dont je n'ai plus les
> references sous la main) affirme que les nazis ont commence a construire
> des soucoupes volantes avant la guerre. Certaines ont finalement ete au
> point durant la guerre, mais pas encore veritablement au point en tant
> qu'arme de guerre. Lorsque le vent a tourne et que l'Allemagne a commence
> a essuyer des revers face aux allies (je resume tres succintement) les
> nazis ont alors commence a mettre ces technologies a l'abri en Patagonie,
> mais aussi et surtout en Antartique. En effet en 1938 Hitler s'etait
> approprie un territoire grand comme la France en Antartique, qu'il nomma
> Neuschwabenland (Nouvelle Souabe). Une grande quantite de materiel et
> sans doute plus de cent sous-marin nazis se sont refugies la-bas.
> [...]


Tu as l'air bien informé sur toutes ces théories concernant les
Allemands et les OVNIs, tu as égalament l'air convaincu de leur véracité,
c'est bien d'y croire mais il ne faut pas croire aveuglément. Je pense que
pour aborder l'ufologie de manière objective, il faut concerver en
permanence un soupson de septicisme et d'esprit critique.

Cependant, devant ta détermination, je veux bien consacrer un peu de
mon temps à examiner d'un peu plus près ces théories. Pourrais-tu s'il te
plait me donner une petite liste de sites "crédibles" traitant de ce sujet
(notamment de la nouvelle souabe) ?

Aktarus



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Ü{ôÀ±?ýÍÌȨ³°þ"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : jeudi 3 août 2000 00:00

oui c est vrai qu on se fend la gueule a lire ces trucs delirants !
moi ce qui me fascine c est les mecs qui arrivent a creer ou delirer en
fabriquant ou extrapolant sur des histoires banales et inventer des
scenarios que je trouve interressants pour le simple fait que ca fait fumer
du cerveau ce qui peut servir des fois quand on est en panne d inspiration
merci



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Antigroscon" < Mort_aux_cons@fbi.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : jeudi 3 août 2000 20:43

On Tue, 1 Aug 2000 11:38:21 +0200, "Aktarus"
wrote:

> Je veux bien que tu exprimes ton mécontentement mais ça serait mieux
>si tu le faisais en restant poli ;-)

Tu as raison, je n'aurais pas du écrire cela.
Mille pardons.
De: "Aktarus"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : jeudi 3 août 2000 22:59
Suite au message de Franzyl je me suis renseigné à propos du film montrant
soit disant des séquenses prises de mars, le film "Alternative 3" est
disponible auprès d'anglia television pour la bagatelle de 64£ (un peu plus
de 650Frs), à cause des frais d'expédition et des coûts techniques. Cela
fait un peu chèr tout de même surtout quand on sait le degré d'incertitude
et d'extravagence de l'affaire.

Quoi qu'il en soit, si quelque-uns d'entre vous veulent se cotiser... faites
le moi savoir et je transmettrais.



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : vendredi 4 août 2000 12:48

"Aktarus" a écrit
> Suite au message de Franzyl je me suis renseigné à propos du film montrant
> soit disant des séquenses prises de mars, le film "Alternative 3" est
> disponible auprès d'anglia television pour la bagatelle de 64£ (un peu plus
> de 650Frs), à cause des frais d'expédition et des coûts techniques. Cela
> fait un peu chèr tout de même surtout quand on sait le degré d'incertitude
> et d'extravagence de l'affaire.

> Quoi qu'il en soit, si quelque-uns d'entre vous veulent se cotiser... faites
> le moi savoir et je transmettrais.

Voila quelqu'un qui cherche, ca fait plaisir de partager dans ces
conditions :-)

De mon cote je n'ai pas oublier ta demande de references supplementaires.
Voila plusieurs jours que je me creuse la cervelle pour me rappeler ou
j'avais deja lu d'autres trucs sur cette affaire d'ovnis nazis. Je viens
de retrouver un article, il est assez long, je vais voir ce que je peux
faire pour le mettre en ligne.

Je suis partant pour cotiser pour la video, si on etait plus de 10 ca
ferait 50F chacun.
L'adresse email que j'utilise pour les news est valide.

Cordialement
Fransyl



--------------------------------------------------------------------------------
De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : vendredi 4 août 2000 14:18
En attendant l'article dont j'ai parle plus haut, je reposte un
temoignage que j'ai publie ici le 27 octobre dernier. Ce temoignage
pourrait fort bien recoupe l'affirmation de Cooper d'une base lunaire
mixte USA/URSS/Aliens (a moins qu'il ne s'agisse encore d'autre chose).

Fransyl

-----------------------------------------

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Certains cratères lunaires sont artificiels !
Date : mercredi 27 octobre 1999 23:02

[.......]
Voyons un temoignagne archive a:
http://webhome.infonie.fr/mush/bull3.htm

Source:SIGHTINGS.

Photo d?une base lunaire vue par un ancien de l?Air Force

L?histoire suivante a été envoyée par un vétéran de l?Air Force qui avait
accés au niveau de sécurité au dessus du Top Secret. Il a écrit sous un
pseudonyme a cause de son serment pour la sécurité nationale.Il déclare
qu?il n?a pas révélé cette histoire jusqu?a aujourd?hui.

«Il y a près de 30 ans, mon Sergent superviseur m?appela à l?écart et m?
informa qu?il y avait un problème dans une zone de haute-sécurité de la
base aérienne. A cette époque, tout les systèmes étaient améliorés afin d
?aider l?effort militaire dans la guerre du Viet-Nam.
«C?était mon travail de maintenir les systèmes photographiques
électroniques, des renseignements hautements classifiés, récemments
installés dans la base. Notre unité était sous les ordres du directeur
des Renseignements au siège SAC, Tactical Air command, Langley, Virginie.
«Mon superviseur déclara que le programme orbital lunaire avait un
problème avec une imprimante photographique identique a l?équipement que
nous utilisions dans notre propre unité. C?était le premier programme
orbital lunaire dont le but était de prendre des photos, à courte
distance, de la surface lunaire. Ces photos seraient plus tard, utilisées
pour choisir un site d?atterrissage approprié au premier alunissage
habité, en 1969. «Comme étant le seul électronicien réparateur de la
base, et ayant de plus
le niveau d?accés Cryptologique, le cran au dessus du Top-Secret, j?étais
chargé de voir si je pouvais trouver le problème. En conduisant à travers
la base, je remarquais un hélicoptère expérimental qui se maintenait sur
place et juste au dessus du hangar massif fait de métal gris, un des plus
grands de la base, et qui abritait le projet lunaire.
«Une fois entré dans le hangar; on me demanda de présenter mon
laisser-passer Top Secret. En échange, on me donna un badge d?identité
pour le niveau interne de sécurité le plus élevé. Un autre garde m?
escorta a travers les différentes portes de sécurités jusqu?à une grande
zone degagée, dans le hangar. De grands rideaux noirs, suspendus au
plafond, compartimentaient cette zone. En passant à travers un rideau, je
suis entré dans un espace ou un petit groupe de personnes discutaient
tranquillement. Je fus immédiatement frappé par le nombre de personnes
présentes, qui semblaient être des civils, ainsi que des scientifiques d?
autres pays.
«Qui étaient-ils? je sentais quelque chose d?étrange, quelque chose n?
allait pas. Un homme en vêtements civils et avec une blouse de
laboratoire se présenta a moi. C?était le chef du projet, le Dr Collie,
il me semble. Il était très gracieux et réservé. Il m?expliqua calmement
que l?équipement en question servait au processus de développement des
photographies de la surface lunaire et que toute l?équipe serait très
reconnaissante s?il pouvait faire quelque chose pour elle. Un soldat m?
accompagna dans la chambre noire. A l?intérieur, se trouvait un autre
jeune soldat qui assemblait des bandes de films 35 mm dans ce qu?ils
appelaient une mosaïque. «Il placait bord contre bord les scannings
successifs de la surface lunaire, qui avaient été transmis à la Terre par
l?orbiteur lunaire. Chaque scanning représentait une étroite bande de
terrain et des orbites successifs autour de la lune étaient nécessaires
pour assembler une photographie complète du terrain lunaire. Une fois
seul dans la chambre noire avec le soldat et avec cet équipement nouveau
pour moi, je commençais a le questionner, pour essayer de discerner le
problème avec l?imprimante. Après quelques minutes d?enquête, il était
clair qu?il y avait un problème avec le circuit de controle électronique
qui était constitué de plusieurs petits modules. N?ayant pas ce matériel
sous la main, il était évident que je devais tester chaque module, un
travail vraiment pénible. C?etait quelquechose qui ne pouvait pas se
faire dans la lumière rouge d?une chambre noire. Cette unité devait être
retirée de la chambre noire et être mise dans un endroit plus approprié
pour effectuer ce travail de dépannage.
«En parlant avec le technicien qui se trouvait de l?autre coté de la
pièce, des questions me vinrent a l?esprit. J?étais curieux et fasciné
par le processus complet. Comment étaient transmis les signaux de l?
orbiteur lunaire jusqu?à la base? Comment étaient-ils convertis en film
photographique? Comment les images correspondaient-elles et comment
étaient-elles alignées pour former une mosaïque ?
Je savais que c?était des questions que je n?avais pas à poser, mais, à
ce moment là, j?étais seul avec le soldat qui était aussi enthousiaste
que moi pour son travail. Donc j?ai commencé à poser toutes ces
questions.Après 30 minutes de discutions techniques, le soldat s?est
tourné vers moi et m?a dit candidement, «Vous savez qu?ils ont découverts
une base sur la face cachée de la lune ?». J?ai répondu, «Que voulez vous
dire?», il a répété a nouveau, « ils ont découverts une base sur la lune
! » et en même temps, m?a montré une photographie.
C?était une mosaïque de la surface lunaire avec quelques structures
géométriques clairement visibles. En regardant de plus près, j?ai pu voir
des sphéres et des tours. Ma première pensée fut, «Qu?elle est cette
base?» puis j?ai réalisé l?implication de tout ceci: Cela ne venait pas
de la Terre.
«Je n?ai pas regardé longtemps cette photographie.J?ai jeté rapidement un
coup d?oeil puis je me suis éloigné au cas ou quelqu?un entrerait dans le
labo. Je n?ai plus posé de questions et j?ai fini mon travail, en pensant
que j?entendrais parler de ceci dans les nouvelles du soir!. Après deux
jours de recherches, le composant défectueux fut trouvé, une petite diode
dans la carte du circuit. J?étais aussi surpris que les autres d?avoir
trouvé le problème. Le Dr Collie était plus que satisfait et m?offrit
plusieurs photographies de la surface lunaire pour me remercier de mes
efforts. Je n?ai pas posé de questions sur la base lunaire, c?était
interdit, et je devais attendre le journal du soir pour avoir les
réponses, comme le reste du monde.
Maintenant, et 30 ans plus tard, j?attends toujours d?apprendre, au
journal du soir, ce qui a été trouvé sur la face cachée de la lune.
Je sens qu?il est de mon devoir de prendre le risque de venir sur le
devant de la scène avec cette information.

***************



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Xouf Planète"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : samedi 5 août 2000 04:54
Peut-on avoir accès à ces photographies, dont parle l'interview plus bas,
sur le Web ou dans un livre?
XP


"Fransyl" < fransyl@club-internet.fr> wrote in message
news:8mecci$1@front4m.grolier.fr...
> En attendant l'article dont j'ai parle plus haut, je reposte un
> temoignage que j'ai publie ici le 27 octobre dernier. Ce temoignage
> pourrait fort bien recoupe l'affirmation de Cooper d'une base lunaire
> mixte USA/URSS/Aliens (a moins qu'il ne s'agisse encore d'autre chose).
>
> Fransyl
>
> ====================================
>
> De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
> Objet: Re: Certains cratères lunaires sont artificiels !
> Date : mercredi 27 octobre 1999 23:02
>
> [.......]
> Voyons un temoignagne archive a:
> http://webhome.infonie.fr/mush/bull3.htm
>
> Source:SIGHTINGS.
>
> Photo d'une base lunaire vue par un ancien de l'Air Force
>
> L'histoire suivante a été envoyée par un vétéran de l'Air Force qui avait
> accés au niveau de sécurité au dessus du Top Secret. [.........]



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : samedi 5 août 2000 10:46
Bonjour

Voila l'article que j'ai retrouve hier.
Il s'agit d'un dossier de 10 pages paru dans la revue "Incroyable et
Scientifique".

Revue qui a du mettre la clef sous la porte pour des problemes
financiers, elle avait fait le choix de ne pas mettre de publicite!
Incroyable et Scientifique a donc disparu, mais a peu pres au meme moment
est apparu Nexus en edition francaise qui a repris le flambeau.

Le titre de l'article: Les OVNIS d'Hitler
Comme en plus du texte il contenait pas mal de photos et d'images
interressantes, je l'ai donc scanne et je l'ai mis sur le site. C'est peu
etre un peu long a charger (je l'ai decomposee en cinq pages web), mais
le contenu vaut le coup d'etre vu.
http://www.multimania.com/fransyl/

Bonne lecture
Fransyl



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : samedi 5 août 2000 10:46

"Xouf Planète" a écrit dans le message news:
8mfve5$1@wanadoo.fr...
> Peut-on avoir accès à ces photographies, dont parle l'interview plus bas,
> sur le Web ou dans un livre?

> "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr> wrote in message
> > En attendant l'article dont j'ai parle plus haut, je reposte un
> > temoignage que j'ai publie ici le 27 octobre dernier. Ce temoignage
> > pourrait fort bien recoupe l'affirmation de Cooper d'une base lunaire
> > mixte USA/URSS/Aliens (a moins qu'il ne s'agisse encore d'autre chose).
[.....]

Je n'ai jamais pu trouver ces photographies d'une base lunaire evidente
sur la face cachee de la Lune. Ni sur le web, ni dans un livre.

Par contre j'ai trouve une photographie de Mars qui montre quelque chose
d'assez net qui pourrait bien etre une base artificielle.
C'est la derniere photographie au bas de cette page:
http://www.multimania.com/frendelvel/plan/terremars.htm



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : samedi 5 août 2000 10:58
Puisque des personnes semblent avoir des difficultes avec les news qui
disparaissent rapidement des serveurs (ce n'est pas mon cas, j'ai les
courriers de ce forum depuis debut fevrier) j'ai archive ce fil de
discussion: "Que se passe t'il a Montauk ?".
Si vous en avez besoin vous le retrouverez ici:
http://www.multimania.com/fransyl/ufo/amontauk.htm

Cordialement
Fransyl



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Aktarus"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : samedi 5 août 2000 12:10

Fransyl < fransyl@club-internet.fr> a écrit dans le message :
8mecci$1@front4m.grolier.fr...
| En attendant l'article dont j'ai parle plus haut, je reposte un
| temoignage que j'ai publie ici le 27 octobre dernier. Ce temoignage
| pourrait fort bien recoupe l'affirmation de Cooper d'une base lunaire
| mixte USA/URSS/Aliens (a moins qu'il ne s'agisse encore d'autre chose).
|
| Fransyl

Ne nous emballons pas, ce que ce témoignage nous apprend c'est
qu'une base lunaire aurait été découverte par les Américains il y a près de
trente ans, un peu avant les missions appolo. Aucune date précise n'est
donnée et on parle encore moins d'une alliance Américains-Russes pour
l'occupation de cette base lunaire.

Pour être franc, je ne crois pas à ces histoires de bases lunaires
ou marsiennes, mais continuons à creuser l'affaire (j'aime bien aller au
bout des choses) sérieusement.

Pour ce qui est du film, je veux bien mettre jusqu'à 100 Frs en
espèrant que d'autres personnes souhaitent participer.

Aktarus



--------------------------------------------------------------------------------

De: "BERT"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : dimanche 6 août 2000 09:09
Et Montauk c'est du poulet ?

bebert



--------------------------------------------------------------------------------

De: "guillaume"
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : lundi 7 août 2000 20:23
Fransyl a écrit:

>De mon cote je n'ai pas oublier ta demande de references supplementaires.
>Voila plusieurs jours que je me creuse la cervelle pour me rappeler ou
>j'avais deja lu d'autres trucs sur cette affaire d'ovnis nazis.

http://www.eagle-net.org/eaglemain/text.htm en parle en long et en large.
(mais leurs infos ne sont pas tres serieuses)

le Livre Jaune aussi me semble-t-il. (editions Felix)

salutations
guillaume.2@waika9.com



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Aktarus"
Objet: que ce passe-t-il à montauk ?
Date : mercredi 9 août 2000 10:22
J'ai mis en ligne un article paru dans facteur X au sujet des témoignages
des astronautes américains et des ovnis autour de la lune; à voir à
l'adresse suivante :

http://www.multimania.com/ielsch/aktarus/ovni_et_lune.html


aktarus

PS: seul le paragraphe "rencontres lunaires" est réellement interessant pour
nous



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: que se passe t'il à montauk ?
Date : vendredi 11 août 2000 10:44

"Aktarus" a écrit dans le message news:
8mr51u$1rso$1@news6.isdnet.net...
> J'ai mis en ligne un article paru dans facteur X au sujet des témoignages
> des astronautes américains et des ovnis autour de la lune; à voir à
> l'adresse suivante :
>
> http://www.multimania.com/ielsch/aktarus/ovni_et_lune.html


Merci de nous avoir fait profiter de cet article.

Dans le meme style, il y a le rapport Mc Daniel concernant les photos de
Mars de la NASA. Un rapport tout aussi accablant. En voici le
sommaire/introduction traduit en francais:
===========Debut de citation==============
Source:
http://users.skynet.be/fpache/McDaniel/Sommaire.html


Echec scientifique de la NASA
Depuis 1979, de nombreux enquêteurs indépendants hautement qualifiés se
sont engagés dans une analyse détaillée des photographies prises lors de
la mission Viking sur Mars en 1976. Ces photographies s'avèrent être la
preuve que certaines formations du terrain dans la région martienne
nommée Cydonia sont de nature artificielle.

Une vaste analyse indépendante des données en faveur de cette hypothèse,
en ayant recours à des critères établis selon la méthodologie
scientifique, montre que les méthodes de recherche employées par les
enquêteurs indépendants sont fondamentalement probantes. Il existe un
doute raisonnable quant à l'origine naturelle des objets cydoniens. Des
scientifiques réputés de plusieurs disciplines, y compris en physique,
astronomie, et géologie, ont exprimé leur confiance dans la complète
intégrité de ce rapport et ont demandé une étude supplémentaire de ces
formations de terrain à la NASA.

Cependant, pendant les dix-sept années qui se sont écoulées depuis la
découverte controversée de ces formations de terrain, la NASA a maintenu
fermement qu'il n'y avait pas de "preuve crédible" pour que ces
formations soient d'origine artificielle. Un regard plus circonspect des
arguments de la NASA révèle que "l'évaluation" de la NASA consistait
surtout en des impressions de base des photographies brutes, balancée
fortement par un raisonnement illogique. La NASA a manqué à son devoir
pour appliquer une méthode spéciale d'analyse; elle s'est appuyée sur des
rapports viciés; elle n'a pas essayé de vérifier les améliorations et les
mesures réalisées par d'autres; et s'est focalisée exclusivement sur une
méthodologie inadéquate en ignorant l'importance du contexte. Il ne reste
aucune base scientifique en faveur de la position de la NASA concernant
les formations en question.

Enfin, la NASA a basé son évaluation presque qu'exclusivement sur la
soi-disant existence de photographies venant dénigrer l'hypothèse de
l'origine artificielle des formations, photographies qui n'ont jamais été
identifiées. Et la NASA a admis récemment qu'elle était incapable de les
identifier.

Au lieu de mener une enquête scientifique en bonne et due forme, la NASA
a régulièrement envoyer de fausses déclarations au sujet des formations
en question aux membres du Congrès et à leurs électeurs. La NASA s'est
efforcée de ridiculiser et de discréditer injustement des chercheurs
indépendants, et a insisté qu'il existait un "consensus scientifique" sur
l'origine naturelle des formations, en dépit du fait que la seule
véritable étude scientifique sur ces formations indique clairement la
possibilité pour qu'elles soient artificielles.

De toutes les formations diverses étudiées par les équipes indépendantes
et d?autres personnes, il en est une qui fut le point de départ des
recherches. Elle est mentionnée comme le « Visage » à cause de sa
ressemblance avec un visage humanoïde. On lui a fait subir une série de
tests les plus complets afin d'évaluer l?imagerie numérique provenant d?
une sonde interplanétaire qui est aujourd?hui disponible pour les
scientifiques. Les données rassemblées tout au long des investigations
apparaissent comme étant hautement fiables.

Les techniques les plus avancées en amélioration d?image,
photoclinométrie et analyse fractale, les ont confirmées de manière
approfondie et qui plus est avec une documentation détaillée. Les
enquêteurs s?avèrent être des experts reconnus dans leurs domaines avec
des qualifications solides tant au point de vue académique que
professionnel. Au cours de chaque test, les données se sont toujours
montrer en faveur de la thèse de l?origine artificielle au lieu d?une
origine naturelle. De plus, les tests divers qui ont été accomplis,
comprenaient aussi une évaluation anthropométrique et esthétique qui n?
ont fait que confirmer une fois de plus la thèse de l?origine
artificielle.

En septembre 1992, un nouveau vaisseau spatial ? Mars Observer ? a été
lancé. Aujourd?hui il est considéré comme perdu. Mars Observer
transportait une caméra capable de prendre des photographies en haute
résolution qui aurait sans doute régler la question de l?origine
artificielle. Mais la position de la NASA concernant la priorité assignée
aux photographies des formations au sol, a toujours été de résister à
toute considération sur une possible origine artificielle. Les
déclarations équivoques de la NASA sur le problème des priorités
indiquaient clairement que de nouvelles photographies sur les formations
suspectes ne seraient pas prises, ou ne seraient pas publiées si on
parvenait à les prendre.

Si la politique de la NASA concernant Mars Observer demeure inchangée,
les futures missions vers Mars n?intégreront probablement aucun effort
significatif pour régler la question de l?origine artificielle. La NASA
est entrain d?évaluer les options pour un nouveau lancement vers Mars à
partir d?octobre 1994. Alors que nous écrivons ce rapport, la sélection
du vaisseau et de l?instrumentation dans le cadre d?un nouveau lancement
sont encore à l?étude. Permettre que la politique citée précédemment
domine une nouvelle mission constituerait une abdication condamnable et
un manque total de responsabilité sociale.

Motivation possible de la NASA
En 1960, un rapport intitulé « Proposed Studies on the Implications of
Peaceful Space Activities for Human Affairs » (ndt : Etudes sur les
implications des activités spatiales pacifiques dans les affaires
humaines) a été remis au Président du Comité de le la NASA pour les
Etudes à Long Terme. Le rapport a été préparé sous contrat pour la NASA
par l?Institut Brookings à Washington, D.C. Le rapport souligne la
nécessité d?étudier les conséquences sociales possibles d?une découverte
extraterrestre et de voir si une telle découverte doit être « tenue à l?
écart du public » afin d?évider un changement politique et un possible
effet « dévastateur » sur les scientifiques eux-mêmes ? puisque la
découverte ferait que bon nombre de leurs théories si chèrement défendues
ne seraient plus valables.

Le concept de la rétention de l?information quant à une possible
découverte extraterrestre se trouve en conflit avec une politique
implicite de la NASA dans la mesure où l?information sur une découverte d
?une intelligence extraterrestre vérifiée devrait être partagée avec
toute l?humanité. Un rapport sur les aspects culturels de la recherche d?
intelligence extraterrestre (SETI) est en cours de préparation pour être
publié par le Centre de Recherche Ames de la NASA. Dans ce rapport, la
position selon laquelle la NASA n?empêcherait pas le public de connaître
la vérité est pourtant énoncée clairement.

Le véritable comportement de la NASA dans le cas spécifique des objets
martiens, ne semble cependant pas être compatible avec cette politique.
La NASA a régulièrement publier des documents contenant des déclarations
entachées d?erreurs et de manquements quant à son évaluation du
« Visage » vis-à-vis des membres du Congrès et du public. L?absence d?une
évaluation scientifique légitime des formations suspectes par la NASA,
son ignorance de la recherche importante, ses avertissements apparemment
exagérés que de telles photographies seraient extrêmement difficiles à
obtenir, la possible séquestration des données sous les auspices d?un
contrat privé », et le langage ambigu utilisé par les officiels de la
NASA pour faire croire que le problème a déjà été réglé; tout montre que
l?on doit suspecter une motivation contraire à la politique affirmée.

Des affirmations trompeuses
Lorsque des demandes d?électeurs ont été transmises par les Sénateurs des
Etats-Unis et des Représentants de la Chambre, la NASA a toujours fourni
des réponses qui pouvaient apparaître comme plausibles à une personne non
avertie, mais ces réponses ne peuvent pas tenir face à un examen un temps
soi peu logique. Parmi les affirmations trompeuses données par la NASA,
on trouve celles qui concerne la politique de la NASA en matière de
publication des données produites par la Caméra de Mars Observer (MOC). A
la première mission vers Mars depuis 17 ans, avec un intérêt grandissant
du public pour l?hypothèse de l?origine artificielle et la ferme
résistance de la NASA à cette dernière, la NASA a radicalement changé la
manière de manipuler les données photographiques prises par le vaisseau
spatial. Contrairement aux précédentes missions, il n?y a pas eu de
transmission des données de la caméra vers le public dès qu?elles étaient
reçues et converties en images (ce qu?on appelle souvent la
retransmission en direct ou « live »). Au lieu de cela, les images de MOC
seraient sous le contrôle exclusif de l?entrepreneur privé pendant 6 mois
après la phase d?acquisition.

Ce même entrepreneur privé a reçu pleine autorité pour déterminer, non
seulement quelles images seraient publiées et quand, mais aussi quels
objets seraient photographiés par la caméra haute résolution. Cet
entrepreneur, le Dr Michael Malin, est catégoriquement opposé à la
possible hypothèse de l?origine artificielle. Les arguments du Dr Malin à
l?encontre de cette hypothèse sont carrément fallacieux. Ainsi, les
intérêts du public américain pour les données en provenance de MOC sont
effectivement mis de côté suite à des décisions préjudiciables d?un
unique individu.

Le manque de crédibilité de la NASA ne cesse de grandir en utilisant des
subtilités contractuelles, tout en insistant que les données de MOC ne
seraient « pas traitées différemment » par rapport au précédentes
missions. Et tout ceci en dépit du fait que le résultat final aurait été
radicalement différent si l?on avait pris en compte l?accès immédiat à l?
information par le public ainsi que sa responsabilité. Du seul point de
vue de la logique, il est impossible de ne pas se rendre compte que la
NASA fait tout pour changer de direction alors qu'elle affirme « que rien
n?a changé par rapport à la politique précédente ».

Face à un public de plus en plus mécontent, la NASA a aussi essayé de
donner des assurances que la « Région de Cydonia » où se trouvent les
formations suspectes serait photographiée par la caméra haute résolution.
La NASA a tenté délibérément de mettre le public à l?aise en laissant
croire que ces formations seraient photographiées sur le seul prétexte
que l?étude de cette « région » est intéressante sur le plan géologique.
Mais la région de Cydonia est très vaste, et des photographies en haute
résolution ne couvriraient qu?un très petit pourcentage de cette zone.
Aucune priorité spéciale pour les formations spécifiques en question n?a
été fixée. Selon la politique en vigueur, il y a fort à parier pour que
ces formations suspectes ne seront pas photographiées, malgré les
affirmations sur cette « région ».

Recommandations
Etant donné l?importance du sujet et la nécessité urgente d?entreprendre
une action, je propose les recommandations suivantes. Trois d?entre elles
concernent la mission Mars Observer dans l?hypothèse où le vaisseau est
retrouvé, et les autres concernent les missions futures et en particulier
une mission de remplacement de Mars Observer.

Puisque Mars Observer n?est pas récupéré, la NASA sélectionnera un
vaisseau de remplacement avec à son bord une instrumentation capable d?
acquérir des images en haute résolution de la surface martienne,
résolution au moins supérieure à celle des missions Viking de 1976, et
ayant le plus haut degré de flexibilité possible pour la caméra, avec des
possibilités de cadrage.
La NASA, et tout entrepreneur privé qui serait impliqué dans la mise en
image, sous contrat, assigneront un niveau de priorité pour les
formations suspectes afin de s?assurer de l?obtention de photographies en
haute résolution de ces formations, en utilisant tous les moyens mis à
leur disposition, sauf dans le cas d?incertitudes indépendantes de leur
contrôle. Ce niveau de priorité sera introduit dans la base de données
des cibles et sera pris en considération au fur et à mesure du
déroulement de la mission. Le but avoué de prendre de telles
photographies est bien sûr de prendre en compte une possible origine
artificielle.

L?opérateur de la caméra s?occupera de la planification et du lancement
des séquences d?imagerie haute résolution à chaque occasion (20 ou 30
fois dans le cas de Mars Observer) au cours du passage aérien du vaisseau
dans la région s?étendant entre 8° et 10° de longitude, de sorte que la
bande de l?image comprendra la zone entre 40.4° et 41.2° de latitude
Nord.

Toutes les images prises pendant les passages de la caméra au-dessus de
la région spécifiée ci-dessus seront placées dans la catégorie « digne d?
être étudier » et ne seront pas sujettes à des aspects de propriété de
l'entrepreneur en contrat avec la NASA. Cela comprend les données brutes
avant traitement, mais après séparation des données de la caméra et de
celles des autres instruments.
La communauté scientifique et le public seront prévenu, dans la mesure du
possible, du moment des passages afin de se préparer à recevoir les
données.
Les données brutes de la région en question seront délivrées aux
scientifiques et au public dès réception au JPL sans délai.
La conversion des données reçues en image vidéo sera dans le même temps
transmise sans interruption à NASA Select-TV, PBS, et à tous ceux qui le
souhaitent. La NASA sera tenu pour responsable de tout délai immodéré
entre le moment où les données brutes sont reçues et le moment de la
publication des images sous forme vidéo. Aucun autre délai ne devrait
avoir lieu sinon le minimum nécessaire pour que les ordinateurs puissent
convertir les données sous forme vidéo. La NASA devra fournir à l?avance
des détails techniques sur les procédures nécessaires à la conversion
ainsi que leur durée.
La conversion en vidéo de toutes les images provenant de la caméra haute
résolution, quelque soit l?endroit de la surface martienne, sera publiée
sans interruption à NASA Select-TV, PBS, ainsi qu'à tous ceux qui le
souhaitent pendant toute la durée de la mission. Vu l?importance extrême
de la publication de ces données, la NASA devra régulièrement modifier
son programme aussi longtemps que nécessaire pour atteindre l?objectif de
fournir au public un large accès à ces données qui peuvent régler la
question de l?origine artificielle.
Un comité interdisciplinaire spécial constitué de scientifiques
indépendants et d?autres individus sera formé pour enquêter sur les
circonstances entourant la conduite suspecte de la NASA quant aux
formations au sol suspectes, et quant au concept SETI (Recherche d?
Intelligence Extraterrestre) au sein du système solaire, et en
particulier sur Mars et sur la Lune. Le cahier des charges du comité
devra comprendre une évaluation scientifique objective des données déjà
rassemblées par les chercheurs indépendants. Un comité d?évaluation
supérieur devra vérifier la bonne application des recommandations par la
NASA. Parmi les membres de ce comité supérieur devraient se trouver des
chercheurs indépendants des trois approches fondamentales sur le sujet,
soient Vincent DiPietro, le Dr Mark Carlotto et Richard C. Hoagland.
========Fin de citation=============

Cordialement
Fransyl
http://www.multimania.com/fransyl/



--------------------------------------------------------------------------------

De: "Fransyl" < fransyl@club-internet.fr>
Objet: Re: Que se passe t'il a Montauk ?
Date : vendredi 11 août 2000 19:59
Pour faire avancer le debat "BERT" nous a declame:
>
> Et Montauk c'est du poulet ?
>
> bebert

Merci bebert !

Je reviens sur les projets qui ont cours a la base de Montauk. (les 4
premiers paragraphes ci dessous resument des enquetes et recherches
developpes dans les livres "The Montauk project" et "Montauk revisited"
de Preston B. Nichols et Peter Moon, disponible chez amazon.com)

A la fin des annees 70, de nombreux essais et experiences pour influencer
le comportement humain ont eu lieu a la base de Montauk en utilisant un
ancien radar reforme de la seconde guerre mondiale. Ces essais ont ete
realise soit en utilisant un cowbaye specifique sur la base, soit le
personnel de la base (a son insu), soit egalement en orientant la radar
vers la population de la ville de Montauk situee a quelques kilometres.
Des enquetes ulterieures aupres de la population ou de certains
responsables de la ville (chef de police, etc..) ont montre que durant
cette periode d'essais qui a dure plusieurs annees, des comportements
tres etranges de la population ou de certaines tranches de la population
ont pu etre releves. Ainsi des vagues de criminalite qui duraient deux
heures puis s'estompaient, les adolescents de la ville soudain se
rassemblaient selon des tranches horaires identiques, des ambiances
generales de la ville qui fluctuaient, un jour une bonne partie de la
population s'est retrouvee au stade alors qu'il ne se passait rien au
stade, a la question pourquoi etes vous venu ici? les personnes
repondaient "on ne sait pas, on a pense que c'etait une bonne chose de
venir". Et bien d'autres evenement encore...

Au debut des annees 80, une base de donnee complete avait ainsi ete
etablie mettant en correlation l'emission de frequences et de formes
d'ondes specifiques, et le comportement humain qui en resultait. Par la
suite ces techniques ont ete bien sur largement utilisees dans des
domaines tres differents et des objectifs tres differents. Les personnes
soumises a ces influences electromagnetiques n'ont absolument pas
conscience que l'etat d'esprit qui emerge alors en elles est du a une
influence externe, bien au contraire elles le percoivent et le
comprennent comme un processus de pensees, d'emotions et de sentiments
personnels. Ce qui en fait une arme de manipulation double, premierement
par son efficacite et deuxiemement par son caractere invisible et
indetectable (sauf si l'on est conscient que cela existe).

Parrallelement a cela, d'autres realisations a Montauk (avec l'aide
technique de certains groupes extraterrestres) ont abouti a decoder et
numeriser les ondes cerebrales emises par la pensee et, par le processus
inverse, a transmettre a des personnes des pensees recrees
artificiellement par un systeme informatique.

En poussant plus loin ces recherches il a ete possible de transmettre
selectivement ces pensees a une personne specifique, ou bien a l'ensemble
d'une population locale, mais aussi a une ethnie ou race specifique (meme
si les personnes de cette ethnie se trouvent eparpillees parmi d'autres
populations. Pour cela il faut connaitre les codes d'entrees cerebraux de
la personne ou de l'ethnie raciale.

Il y a de nombreux indices qui font penser que ces techniques ont ete
utilisees lors de la guerre du Golfe pour rendre les irakiens totalement
inofensifs et les ammenes a se rendre sans resistances.
D'autres armes et techniques ont certainement ete utilisees egalement
dans cette guerre, les autorites militaires et politiques gardent un
grand silence la dessus, notamment sur les graves problemes de santes
actuels des militaires des forces allies qui ont participe a cette
guerre,... quant aux irakiens!!!

A l'inverse ces techniques peuvent rendre des gens fous et sanguinaires
(alors que la veille ces gens etaient entierement pacifiques).

Nous avons assiste depuis quelques annees dans le monde a un phenomene
qui semble entierement nouveau. Je veux parler des genocides du Rwanda en
94 et plus recemment du genocide du Kosovo. Les guerres et les barbaries
ne sont pas nouvelles malheureusement, mais contrairement aux guerres
plus anciennes ou l'on sentait venir les choses, ou les promoteurs de ces
guerres faisaient mousser et monter la haine durant un certain temps
avant que le conflit arme n'eclate, dans ces deux derniers cas (Rwanda et
Kosovo) le genocide s'est enflamme a la surprise generale sans que
personne ne s'y attendent et avec une barbarie sans nom. Ceci au sein de
populations qui vivaient ensemble et pacifiquement depuis longtemps.

Peut on, doit on, se poser la question: ces techniques de manipulations
de la pensee et du comportement ont elles ete utilisees pour declencler
et perpetuer ces genocides_?

Un temoignage au Rwanda apportera peut etre quelques elements de
reponses.
=========Debut de citation==============

Ruanda


Peu commune, l?aventure de Jean R.

En allant enquêter à son domicile, au fond d?une paisible vallée
neuchâteloise, le GREPI ne s?attendait pas à entendre ce récit, digne de
Bob Morane... ou de Gilles Novak!
Le cadre en est l?un des épisodes les plus tragiques de l?histoire
récente: le génocide ruandais, lors duquel des centaines de milliers,
voire près de deux millions de personnes, tutsies pour la plupart, furent
victimes de massacres aveugles que rien ne put contenir.

6 Avril 1994 vers 21 heures: le président Habyarimana trouve la mort dans
son avion qui explose en vol. C?est le signal, le génocide commence la
nuit même. Trois jours après, la haine meurtrière se déchaîne dans la
région ou habite la belle famille de Jean R. Les maisons des Tutsis sont
incendiées après pillages, les survivants de ces premiers massacres se
réfugient dans les lieux de vie collectifs (églises, dispensaires
paroissiaux, stades).
Ces refuges précaires sont systématiquement attaqués. Tout ceux qui y
sont réfugiés sont exterminés (plus de 90% des Tutsis du Ruanda selon l?
ONU). A Cyanika, 30'000 personnes seront assassinées dans la cathédrale
et les alentours entre le lever et le coucher du soleil. Ce genre de
massacre se répétera en des dizaines d?endroit dans tous le Ruanda.

Parallèlement au génocide, la guerre fait rage... Voyant la partie
perdue, les génocidaires, dont l?organisation et les membres les plus
importants se confondent avec les corps constitués de l?État ruandais,
contraignent à l?exil plus de 2 millions de personnes. Ils se réfugient
dans les pays voisins où ils se regroupent dans de gigantesques camps de
réfugiés. Les télévisions du monde entier ont montré, non sans mauvaise
foi, ces événements. Les images les plus nombreuses concernaient l?exode
des tueurs et des populations sous influence, oubliant que ces derniers
venaient d?exterminer au tournevis et à la machette près de 2 millions de
leurs compatriotes.

Pendant ce temps, Jean R. et son épouse Claire, comme tous les Tutsis,
étaient plongés dans le désespoir le plus total. Ils savaient, sans avoir
de nouvelles, que les chances de revoir vivants les leurs étaient ténues.
Un soir de fin juin, en regardant le journal de 20 heures sur Antenne 2,
l?incroyable se produit: là, devant elle, sur l?écran, Claire R.
reconnaît sa mère, de profil, qu?une caméra a saisie pendant quelques
fugaces secondes. Elle est vivante, il en reste au moins une, dans le
camps de Nyrushishi au sud du Ruanda, non loin de la ville zaïroise de
Bukavu. Jean R. décide sur-le-champ de partir pour ramener sa belle mère
en Suisse.

C?est ainsi que le mardi 20 juillet 1994, notre ami se retrouve à
Cyangugu, à l?extrême sud du Ruanda. Il accompagne un détachement de
légionnaires français (2ème REI, capitaine G. Ancel). C?est grâce au
contact qu?il a eu la précaution de prendre avant son départ que l?armée
française a accepté de l?aider dans sa tentative de sauvetage de ceux qui
restent. Jean parvient au camp de Nyarushishi, où il retrouve, avec
émotion, pas moins de onze membres de sa belle-famille! De là les
légionnaires les conduisent à Bukavu. Mais le plus dur reste à faire: la
ville-frontière est le théâtre d?un invraisemblable chaos, mêlant
quelques réfugiés tutsis, plusieurs centaines de milliers de Hutus et de
génocidaires en fuite, aux habitant de la ville.

C?est au prix d?une course effrénée dans cette poudrière, échappant
plusieurs fois à la mort de justesse, que Jean R. parviendra à trouver un
moyen de transport pour fuir avec les membres de sa famille et d?autres
Tutsis du voisinage, en tout une soixantaine de personnes, de cet enfer
où à chaque seconde la mort peut surgir.

Arrive alors l?étape cruciale de cette fuite vers la liberté, vers la
vie: lors du trajet de Bukavu à Bujumbura, au Burundi voisin, le minibus
loué par Jean doit nécessairement emprunter la piste de la corniche, sur
laquelle sont installés plusieurs check-points des tueurs ruandais. Ils
le savent, ils les ont vu passer, lourdement armés, à quelques mètres de
leur fragile refuge dans le courant de l?après-midi du vendredi 23.
Enfin, on n?a pas le choix. A la grâce de Dieu!

Et Jean n?en croit pas ses yeux. Tout au long des 25km de route sinueuse
où les barrages auraient dû se succéder, il lui semble que le bus se
déplace dans un tunnel de réalité différente: assis à l?avant, à côté du
chauffeur, il cesse de percevoir le murmure de la jungle, il ne sent plus
la moiteur de la nuit, la route paraît rectiligne... et pas un soldat
pour les arrêter! Il est entre 4 et 5 heures du matin, ce samedi 24
juillet. Jean est exténué, après des jours de marche à travers une ville
où la tension est permanente, et quelques rares moment de sommeil. Mais
pendant ce trajet, il reste sur un constant qui-vive, la main sur la
bonne poche, pour tendre tout de suite le bakchich qui pourrait se
révéler salvateur. Pour la seule fois de son périple, il fera des
économies! Et il s?est véritablement senti protégé par une force dont il
n?explique pas la nature.

Puis soudain tout redevient normal, les passagers à l?arrière du bus se
remettent à bouger, les enfants recommencent à pleurnicher, les senteurs
de la forêt équatoriale emplissent à nouveau la cabine, et le premier
point de contrôle se présente. C?est très tendu, les soldats zaïrois
parlent de liquider les occupants du bus qui sont selon eux responsable
de la mort du le président ruandais (ce sont des Tutsis), mais ils
arrivent à passer et déjà s?éloignent du périmètre mortel.

Apparemment Jean est le seul à avoir ressenti cette impression d?
irréalité. Son cousin Sylvain, participant à cette épopée, a vécu pour sa
part un trajet ordinaire. La responsabilité de Jean dans cette
entreprise, lui faisant sentir la charge d?une trentaine de personnes
entassées dans le véhicule, pourrait-elle être à l?origine de sa
perception différente? Sylvain confirme, cependant, le calme complet
régnant sur le bus pendant ce trajet (mais il l?attribue à l?état de
fatigue générale).

Jean aurait peut-être oublié cet épisode si, après son retour en Suisse,
suivant une thérapie pour une affection dont il souffrait antérieurement
à son expédition africaine, il n?avait reçu des informations pour le
moins étonnantes. Le biologiste qui traite son cas procède, dans le cadre
de cette thérapie, à l?examen microscopique d?un de ses cheveux: celui-ci
révèle des caractéristiques "non-humaines"!... Ce thérapeute, qui fait
montre de dons s?approchant de la voyance, lui déclara avant qu?il n?ait
pu ouvrir la bouche:

- Vous revenez d?un pays troublé... La Bosnie, peut-être? Et vous avez
été protégé! (Il décrit même cette protection comme la mise en ?uvre d?un
moyen technique inconnu des humains qui rend invisible.)

- Ce n?était pas la Bosnie, mais le Ruanda... ?!... Et d?après vous, qu?y
a-t-il derrière ces massacres?

- Eh bien, je pense que ce sont les Petits Gris...

Les Petits Gris? Voilà une idée qui peut surprendre! Et pourtant... La
soudaineté de ces tueries, et la participation générale et immédiate de
quasi toute la population hutue, femmes et enfants compris (à de rares
exceptions près) à ce qui restera comme une des plus grandes boucheries
de ce siècle, tout cela paraît, aux yeux de Jean, tout à fait anormal, d?
autant plus que lors des discussions ultérieures avec ses beaux-parents
il ressort ce qui suit.

Ecoutons ce que raconte Sylvain, qui vécut dans les premiers jours du
génocide des moments véritablement infernaux, échappant par miracle (et
grâce à une présence d?esprit remarquable) à une mort atroce:

"Le 14 avril 1994, nous nous trouvions à une trentaine de minutes du camp
de Nyarushishi. La pluie tombait par averses intermittentes. Vers 21
heures, un objet s?approcha très lentement dans le ciel, projetant un
rayon de lumière vers nous. Les 5000 personnes qui se trouvaient là l?ont
vu. Nous pensions que c?était la télévision, pour nous filmer. Tout le
monde était content: si le monde savait, on viendrait à notre secours! L?
objet était triangulaire, et se déplaçait très doucement, la pointe vers
l?avant. Après être resté stationnaire, il est reparti de la même façon.
Il se trouvait à environ 20° sur l?horizon.

"Le même engin réapparut le 29 avril 1994. Après avoir tenté de nous
évader du stade de Cyangugu, pour échapper à une exécution qui nous
paraissait inéluctable, on nous y ramena et nous nous trouvâmes sous le
feu des roquettes jusqu?à six heures du soir. L?objet apparut à nouveau
vers 21 heures, au-dessus de la cathédrale, à l?ouest. Un projecteur
éclaira obliquement le stade, pendant ½ heure. Nous ne l?avons pas vu
arriver, ni repartir, trop occupés que nous étions à préserver nos vies.

"Le lendemain, RFI annonçait que 3000 personnes avaient été massacrées."

La Croix-Rouge ne put accéder au stade de Cyangugu que le 4 mai.

Les troupes de l?opération Turquoise, elles, n?y arrivèrent que le 20
juin 1994, à 18h30.
(provenance http://www.ovni.ch/enquetes/ruanda/htm )




Archive intégrale du sujet de discussion: Que se passe t'il a Montauk ? (Spiritualité, Nouvel-Age - O.V.N.I.)    -    Auteur : Patrice - France


1750 visiteurs depuis 2007-08-20
dernière mise à jour : 2007-08-21

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #502