Vie pratique - Jardinage, Agriculture
Questions sur les OGM : concretement quels sont les risques ?

Les OGM, une technologie pour l'agriculture et l'élevage qui n'apportent aucun avantage démontré scientifiquement,
mais qui placera les agriculteurs déjà passablement malmenés, sous le joug des grandes firmes
agro-chimiques et semencières, comme c'est déjà le cas aux États-Unis ou au Canada.



Les principaux acteurs de cette tragédie

Pour tout savoir sur Novartis AG : Les marques du groupe, ses dirigeants, son Chiffre d'affaire … http://fr.transnationale.org


Novartis AG Monsanto Savia
International Paper Corp. Westvaco Corp. Fletcher Challenge Forests
Dow Chemical AgrEvo Plant Genetic Systems
AstraZeneca Pioneer Hi-Breed internat.



“ Racket ” sur le vivant
Leur unique objectif c'est l'argent : conquérir et développer les marchés des semences et de l'agro-alimentaire, imposer leurs technologies génétiques pour contrôler l'amont et l'aval de la production.

Le sort réservé par Monsanto à tous les biopirates de la terre !
Extrait de Agri US Analyse (12/1998) … Monsanto à Saint-Louis a rendu public le résultat des poursuites engagées contre un agriculteur du Kentucky qui avait reconnu avoir semé sur son exploitation et vendu à ses voisins des graines de “ soja transgénique ” Roundup Ready issues de sa récolte. L'agriculteur a été condamné à payer à Monsanto des royalties d'un montant de 35.000 $ US.

… Depuis Monsanto aurait engagé près de 500 procédures judiciaires de ce type pour des cas de piratage sur les semences transgéniques.

Les agriculteurs incriminés, estime Monsanto, sont en infraction avec la législation américaine sur les brevets puisque les farmers s'engagent, lorsqu'ils achètent des semences transgéniques, à ne pas réutiliser des graines de leur récolte.

L'exemple du gène Terminator
Ce brevet surnommé “Terminator” et déposé en 1987 par le ministère de l'agriculture américain et la firme Delta & Pine Land co (aujourd'hui sous le contrôle de Monsanto), avait pour fonction de libérer dans la plante à maturité, une toxine permettant de rendre stérile ses graines, obligeant ainsi les agriculteurs à racheter chaque année de nouvelles semences.

Pour faire face à la pression de l'opinion publique, Monsanto a préféré renoncer en octobre 1999 à commercialiser sa technologie. Mais d'autres technologies dérivées et brevets de ce type sont toujours à l'étude comme le Traitor, où la semence fertile aura besoin de produits chimiques ( on croit rêver ! ) pour développer certaines caractéristiques ( rendement, résistance …)

Les OGM peuvent-ils nourrir le monde ?
Les prétextes de la protection de l'environnement ou de la satisfaction des besoins alimentaires dans le monde ne sont que des leurres grossiers ! puisque cette technologie sera hors de portée des petits paysans pour des raisons financières. comme vous le découvrirez plus loin, ce qui est certain en revanche, c'est qu'au bout de ce “délire” qui n'est pas utopique, sera << le chaos du vivant >>.

Cas du riz doré
La société Astra Zeneca avec des représentants des laboratoires publics suisses annonçait la mise au point d'un riz génétiquement modifié enrichi à la béta-carotène pour pallier les carences en vitamine A des populations des pays asiatiques, dénommé : “Riz doré”. Cette solution miracle est une véritable duperie.

Pour atteindre les 750 microgrammes de vitamines A, un adulte devrait consommer chaque jour 2,27 Kg de riz sec ! Ce riz s'avère donc totalement inadapté, d'autant plus que des solutions “non OGM” suceptibles d'éliminer ces carences existent localement, en tirant partie de la biodiversité et de la consommation des plantes riches en vitamines A.

Les disséminations à distance sont-elle possibles ?
La revue Nature du 29 novembre 2001 communique sur le fait que le Mexique, qui est le pays d'origine du maïs, où il existe à l'état sauvage et qui refuse les cultures transgéniques, voit néanmoins son maïs contaminé par des OGM.

Ce qui prouve que les disséminations à distance sont possibles et que la coexistance entre une filière OGM et sans OGM est totalement illusoire.

Une publication scientifique confirme que les OGM altèrent l'authenticité et la diversité génétique des plantes qui sont << essentielles à l'avenir de l'agriculture mondiale >>

Il y a là une similitude frappante avec le discours des années 60 sur les engrais chimiques et les pesticides, à propos de leurs impact éventuel sur la qualité des eaux. On voit aujourd'hui ce que coûtent à la collectivité nationale les tentatives pour reconquérir la qualité des eaux de surface partout en France mais plus particulièrement en Bretagne et celle des nappes phréatiques dans les zones de culture intensive.

Risques des “ OGM ” alimentaires pour la santé
1- Aggravation des risques chimiques du fait de l'ingestion accrue de pesticides par le consommateur (qu'il s' agisse de l'insecticide que la plante manipulée sécrète elle-même ou de l'herbicide qu'elle tolère et concentre davantage, tel le glyphosphate du Roundup). Les manipulations génétiques pertubent le fonctionnement des plantes et provoquent la synthèse de nouveaux composés toxiques dans l'alimentation ainsi que la dissémination à grande échelle de gènes de résistance à des antibiotiques tel que : ampicilline couramment utilisés en santé humaine et animale.

Autre problème de taille : la plupart des plantes transgéniques commercialisées sont conçues pour produire ou tolérer des pesticides et des insecticides.

Des variétés de colza plus résistantes
Trois variétés de colza transgéniques se sont rapidement transformées en superadventrices dans les terres ouvertes du Canada. Conçues pour résister à trois types d'herbicides différents, les trois variétés après de multiples pollinisations croisées ont développé de nouvelles souches de colza résistantes à presque tout ce qui existe sur le marché des herbicides.

Cette situation oblige les paysans à recourir à des herbicides totaux dans toutes leurs cultures.

OGM : La contamination

<< En europe, on croyait pouvoir échapper aux organismes génétiquement modifiés (OGM) et pourtant la contamination est là ! >>

Nul besoin de démontrer l'interraction et le lien très étroit entre l'alimentation des animaux d'élevages et notre assiette. Je ne peux m'empêcher de penser aux OGM dont la nouvelle réglementation européenne sur l'étiquetage et la traçabilité qui est entrée en application le 18 avril 2004, ne concernera toujours pas les produits issus des animaux nourris avec des OGM tels que : le lait, la viande, la charcuterie, le fromage ou les poissons d'élevage.

60 à 80% des OGM pénètrent " à notre insu " dans la chaîne alimentaire via l'alimentation des animaux d'élevage. L'unique moyen d'échapper aux OGM et à cette dictature du mensonge entretenue pour quelques temps encore par les entreprises du secteur des " biotechnologies ".
d'acheter des produits naturels estampillé du logo :

Les analyses le prouvent : notre alimentation est bel et bien contaminée. Malgré l'absence de cultures et les efforts de producteurs pour éviter les OGM.

Le centre d'essais : de “60 millions de consommateurs” à analysé 103 aliments dont 9 pour animaux domestiques contenant du maïs et du soja en (Janvier 2002).

Résultat : 36 de ces produits se révèlent contaminés. Pourtant, aucune mention sur les étiquettes de présence d'OGM et le paradoxe c'est qu'aucun fabricant n'est en infraction avec la réglementation sur l'étiquetage !

L'industrie agro-alimentaire : n'a pas cru nécessaire de nous informer sur la présence ou non d'OGM dans leur préparation ce qui revient à nous imposer de fait leur dictature et qui en droit pourait être considérée comme une atteinte à la liberté de choix individuelle.


Liste des 36 produits alimentaires contenant des OGM (en 2002).

14 produits à apéritif sur 18 testés

• Maya (goût piment chili) de Belin.
• Tortilla Chips Jolapeno cheese flavour, de old El Paso.
• Tortilla Chips goût fromage, d'Auchan.
• Tortilla Chips goût mexicain, de Champion.
• Tortillas, El Tequito
• Doritos Mexicana, de Pepsico France.
• Croc'tail goût cacahuète, de Biscuits Poult.
• Twinuts goût bacon épices douces, de Bénénuts.
• Bugles 3D'S fromage, de Pepsico France.
• Snacks à la cacahuète, de leader Price.
• Apéri'Kones goût salé, d'ED.
• Craquants, de Rencontre.
• Frites goût salé, de Monoprix.
• Gaufrettes fourrées ( gouda-noix ) de Tokapi.

3 sauces sur 17 testés
• Mayonnaise, de Casino.
• Vinaigrette nature à la moutarde de Vita d'Or.
• Vinaigrette nature, de Bouton d'Or.

2 polentas sur 2 testés
• Polenta, de Croix de Savoie.
• Polenta, de Tipiack.

4 biscuits sur 15 testés
• Les secrets de Pauline, de Lu. • Duchesse de Bahlsen.
• Savane Roll' de Brossard.
• Quadro, de Cémoi.

2 céréales pour petit-déjeuner sur 14 testés
• Golden Grahams, de Nestlé.
• Boule de maïs enrobées de miel, achetées chez ED.

1 plat à base de soja testé
• Steak de soja à la Napolitaine de Sojasun.

1 plat cuisiné sur 22 testés
• Tajine d'agneau, de Destination Saveurs.

9 aliments pour animaux domestiques sur 9 testés
• Complément riche en céréales et légumes, de Leader Price.
• Royal Chien, Les repas Équilibre, de Royal Canin.
• Frolic au bœuf, aux caottes et aux céréales, d'Unisabi.
• Principal au poulet avec légumes et du riz, de Pédigrée.
• Vital Balance, de Friskies ( avec du poulet frais ).
• Nutrition et croissance ( junior ), d'Auchan.
• Soupe floconnée, de Champion.
• Croquettes mœlleuses au bœuf et riches en céréales, de Casino.
• Jessie Croc', d' IPS.


Une autre liste plus complète est consultable sur le site de : Greenpeace

http://greenpeace.datapps.com/detectivesOGM/viandes.php3
ou
http://greenpeace.datapps.com/detectivesOGM/index.php3


Bon à savoir

Un seul soja transgénique : peut être commercialisé en France il s'agit du soja "Round-up Ready," de Monsanto. Il peut être importé, mais pas cultivé.

Les graines de soja : servent à fabriquer de l'huile et beaucoup d'autres ingrédients : émulsifiant, texturant que l'on retrouve dans les viennoiseries, les desserts lactés, la charcuterie, les plats cuisinés.

Quatre maïs transgéniques: sont autorisés en France. trois peuvent être vendus et cultivés Ils s'agit du maïs "BT 176" de Novartis, du maïs "Mon 810" de Monsanto et du maïs "T 25"d'AgrEvo. Un maïs peut être commercialisé mais pas cultivé le maïs "Bt 11" de Novartis. Plus de 400 ingrédients et additifs issus du maïs entrent dans l'alimentation humaine : amidon, farine, sirop de glucose, gélifiant…


Les faux-semblants

Maïs doux et pousses de soja : si vous avez choisi d'adopter un régime sans OGM, peu être vous interdirez-vous de consommer toute salade de maïs ou de soja ? Inutile de vous priver. Le maïs que l'on trouve en boîte est du "maïs doux" pour lequel il n'existe pas de variétés OGM.

Quant aux "pousses de soja", ce sont en fait des pousses de "haricot mungo", qui n'ont rien à voir avec le soja utilisé dans l'industrie agro-alimentaire.

Rappel

La culture du maïs transgénique :à été autorisé en France en novembre 1997. On notera à ce propos que le refus de la culture fut le fait d'un gouvernement de droite, celui de M. Alain Juppé et Corinne Lepage, personnellement engagée sur ce dossier, étant alors ministre de l'environnement et que l'autorisation de culture fut au contraire accordée par Lionel Jospin, Premier ministre d'un gouvernement de gauche, le ministre de l'environnement et de l'aménagement du territoire étant Mme Dominique Voynet, représentante des << Verts >> ! Étranges paradoxes de la politique qui démontre à l'envi que l'écologie n'est décidément ni de droite ni de gauche, mais elle est l'affaire de tous, puisque ses enjeux concernent l'ensemble de l'humanité.




Questions sur les OGM : concretement quels sont les risques ? (Vie pratique - Jardinage, Agriculture)    -    Auteur : zen - Inde


2211 visiteurs depuis 2007-08-13
dernière mise à jour : 2007-08-13

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Vie pratique >> Blog #491