Médecines douces - Ostéopathie
Une OSTEOPATHE dans les Hautes-Pyrénées 65100 Lourdes

Caroline Mengelatte Ostéopathe
diplomée d'état D.O.

Vous reçois sur rendez-vous au 9 rue de l'hotel de ville 65100 Lourdes

tel : 05 62 94 08 73
L’essentiel sur l’ostéopathie
Née aux Etats-Unis, l’ostéopathie existe depuis plus d’un siècle dans ce pays. En France, sa pratique s’est surtout étendue depuis une vingtaine d’années profitant de l’engouement pour les médecines douces. Zoom sur une profession bénéficiant d’un nouveau cadre légal.

Le mot d’ostéopathie dérive d’ostéon (os en grec) et de pathos (affection). Rien d’étonnant donc à ce que ce terme désigne une médecine manuelle, où le squelette joue un grand rôle.

Définition et principes de l’ostéopathie

Pour les ostéopathes, les différentes structures du corps ont la capacité de se mouvoir en toute liberté. Lorsqu’une perte de mobilité apparaît au niveau des muscles, des viscères, du crâne ou des enveloppes (fascia), des symptômes surviennent. L’ostéopathie est, selon ses adeptes, à la fois une science et un art. Elle part ainsi de la structure corporelle dont la mécanique est altérée pour corriger le désordre en cause et mener l’organisme à l’auto guérison. A la fois préventive et curative, cette médecine manuelle vise à rééquilibrer les structures ostéo-articulaires et viscérales qui ont perdu leur mobilité. Elle considère en effet que toutes les parties du corps sont reliées entre elles.

A noter aussi l’existence d’une ostéopathie crânienne, dont on doit la naissance à William Garner Sutherland. Cette forme particulière d’ostéopathie, dont la pratique repose sur la palpation des os du crâne, est parfois décriée par les autres ostéopathes.
Comment se pratique l’ostéopathie ?
Pour établir son diagnostic, le praticien ostéopathe doit déceler où se situe la "lésion ostéopathique" en analysant la mobilité des différentes structures corporelles. Le traitement repose sur des techniques de pression et d’élongation, ainsi que sur des manipulations vertébrales et parfois crâniennes.

Les pathologies concernées sont variées et ne se limitent pas aux affections de la colonne vertébrale comme la sciatique, le lumbago, le torticolis, les douleurs d’épaules, de côtes, les maladies de l’appareil locomoteur comme l’arthrose, les conséquences des traumatismes... Les ostéopathes prennent, en effet, aussi en charge des problèmes aussi divers que les maux de tête ou les vertiges, l’anxiété, les troubles du sommeil, l’asthme, les colites, les “petits maux” liés à la grossesse...

De fait, comme les ostéopathes admettent eux-mêmes, cette médecine manuelle n’est pas adaptée aux maladies graves, purement organiques ou s’accompagnant d’états infectieux ou inflammatoires importants. Elle s’adresse plutôt à des pathologies fonctionnelles, où corps et psyché sont intriqués.

L’ostéopathie est aussi parfois employée chez des nourrissons pour régler des problèmes d’agitation ou du sommeil ou supprimer une déformation du crâne secondaire, par exemple, à la pose de ventouses ou à l’utilisation d’un forceps durant l’accouchement.
La consultation
L’ostéopathe commence par interroger son patient sur son histoire, sur celle de sa douleur ; l’écoute, le temps consacré au patient, fait partie intégrante de la profession d’ostéopathe, souligne Roger Caporossi. Cet entretient permet notamment de rechercher les manifestations de stress, de surmenage ou de choc qui auraient perturber l’équilibre du patient.
L’ostéopathe procède ensuite à un examen clinique ainsi qu’à des tests permettant d’établir un diagnostic d’exclusion ; il s’agit de s’assurer que le cas entre effectivement dans le champ d’action de l’ostéopathie.
Puis, par de subtiles palpations, l’ostéopathe recherche les tensions, les déséquilibres ; par le toucher, il suit les mouvements, les raideurs, capte les tensions, pour remonter jusqu’à la source de la douleur.
Celle-ci située, l’ostéopathe choisira le traitement adapté à l’état du patient, son âge, sa morphologie.
A l’aide des ses mains, il pourra remettre en place des circuits, provoquer des réactions biologiques tissulaires, drainer une zone mal irriguée. La technique sera différente selon que l’on traite le tissu musculaire, le squelette, les viscères.
Le traitement, s’il est bien fait, ne doit pas être douloureux ; il s’agit de techniques douces, et l’ostéopathe ne travaille jamais directement sur la zone douloureuse, mais sur les zones alentours.

Les consultations ne sont actuellement pas remboursées ; des dispensaires et cliniques, gérés par des professeurs en ostéopathie, pratiquent cependant des prix plus modestes.
Le champ d’action de l’ostéopathie
Le champ d’action de l’ostéopathie est large, et peut s’appliquer soit à titre préventif, soit à titre curatif. Il recouvre aussi bien les affections douloureuses du squelette que les troubles des viscères ou les petits troubles circulatoires. L’ostéopathie peut en effet agir sur les structures articulaires et musculaires (pied, genou, hanche, épaule, crâne, colonne vertébrale…), sur les tissus vivants (sanguins, pulmonaires, nerveux, osseux, conjonctifs) et sur les organes palpables (foie, vessie, intestins…), ce dans la limite où c’est la fonction, et non la structure, qui est en cause. C’est pourquoi l’ostéopathie ne peut guérir les maladies dégénératives (cancer, sclérose en plaque…), les maladies génétiques, les maladies infectieuses et/ou inflammatoires, les fractures.

Un suivi ostéopathique est particulièrement indiqué chez les sportifs, afin de conserver l’équilibre du corps et pratiquer une activité sportive durable. Ainsi, nombre de sportifs de haut-niveau sont suivis par un ostéopathe, parallèlement à leur médecin et kinésithérapeute.

L’ostéopathie peut également s’intégrer dans le suivi de grossesse, afin de favoriser une meilleure adaptation du corps à ses changements. L’ostéopathe s’assurera entre autre de la mobilité du bassin et de l’axe vertébral de la future maman. Un examen ostéopathique du bébé, un ou deux mois après la naissance, permet quant à lui de découvrir et corriger d’éventuelles dysfonctions consécutives à l’accouchement, qui, ne l’oublions pas, constitue une étape traumatisante pour le bébé.
Caroline Mengelatte Ostéopathe
diplomée d'état D.O.

Vous reçois sur rendez-vous au : 9, rue de l'hotel de ville 65100 Lourdes

tel : 05 62 94 08 73




Une OSTEOPATHE dans les Hautes-Pyrénées 65100 Lourdes (Médecines douces - Ostéopathie)    -    Auteur : Caroline - France


1374 visiteurs depuis 2006-09-25
dernière mise à jour : 2006-09-25

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #124