Spiritualité, Nouvel-Age - O.V.N.I.
Les dossiers OVNIs de la D.I.A

Les dossiers OVNIs de la D.I.A

Par John Greenwald, Jr.

TheBlackVault.com

Le 12 11 2001

On peut se demander pourquoi le Gouvernement des Etats-Unis s'intéresse à la question des OVNIs depuis plus d’un demi siècle. Une enquête gouvernementale connue sous le nom de Project Blue Book a étudié ce phénomène, mais absolument rien n’en est sorti. Les membres de Project Blue Book dont le quartier général se trouvait à la Base des Forces Aériennes de Wright Patterson, ont enquêté sur plus de 12.000 apparitions et à peine un peu plus de 700 sont restées non identifiées par manque de preuves et parce qu’on pouvait probablement les expliquer facilement.

Project Blue Book, précédemment connu sous le nom de Project Sign puis Project Grudge, a été arrêté en 1969.

Dès 1947, Project Blue Book, à l’époque Project Sign, enquêtait sur le cas de ces mystérieuses « soucoupes volantes » qui apparaissaient dans les gros titres depuis plusieurs années. Les Forces Aériennes déclarèrent que rien n’apportait la preuve que ces appareils eurent un quelconque rapport avec des aliens ou des extraterrestres et par conséquent, les enquêtes furent annulées. D’après le Gouvernement, aucune autre agence gouvernementale ne s’y est intéressée depuis la fermeture de Blue Book en 1969. Ceci ma été confirmé par de nombreuses divisions des Forces Aériennes des Etats-Unis et j’ai reçu la même réponse directement du Pentagone, des Forces Aériennes de Wright Petterson et de beaucoup d’autres. Cette déclaration est elle vraie, est ce qu’il est dit la même chose dans leur « dossier OVNIs »? Voyons un peu.

La Defense Intelligence Agency.

Elle a pour mission de fournir des informations militaires opportunes, pertinentes et objectives aux combattants- les soldats, les marins, les pilotes, les marines- et aux décideurs politiques des Etats-Unis.

Le Ministère de la Défense et le Gouvernement Américain.

Se sont ils intéressés aux apparitions d’OVNIs ? On est certain que oui et la DIA possède des centaines de documents noircis au sujet de ce phénomène. Les dates remontent au début des années 60 au moment de la création de la DIA jusque dans les années 70, 80 et même 90. Pourtant si on se réfère aux déclarations du Pentagone « aucune agence gouvernementale ne s’est intéressée à l’étude des OVNIs depuis la fermeture de Blue Book en 1969. » Il y a quelque chose qui ne va pas, parce que nous avons devant nous des centaines de documents postérieurs à 1969 et certains sont même très récents.

La question qui se pose à présent est celle-ci : « Qu’y a t’il dans ces dossiers ? » Pour mieux se rendre compte de la situation, cela fait bientôt quatre ans que je mène des recherches sur les OVNIs et sur beaucoup d’autres sujets l’Arrêté sur la Liberté de l’Information (Freedom Information Act). Je n’ai jamais vu des documents aussi noircis. J’ai rassemblé plus de 18.000 pages et les documents de la DIA concernant uniquement ces dix dernières années sont les plus noircis que j’ai jamais vus.

Dissimulés principalement pour des raisons de sécurité nationale, les documents relatent de nombreuses apparitions d’OVNIS ainsi que des évènements qui eurent lieu dans beaucoup de pays différents. D’abord en Jordanie, des civils prétendent avoir vu des lumières non identifiées en provenance des faubourgs d’Amman. L’incident eut lieu en juillet 1990. Seul une petite partie d’un paragraphe d’un document de quatre pages est visible. Tout le reste a été noirci.

Deuxièmement, une apparition d’OVNI à Hong Kong au nord de Chongqing. On raconta qu’un OVNI d’environ 20 mètres de long avec des lumières orange et vert pâle, se déplaça silencieusement du sud ouest au nord est, à une altitude d’environ 50 mètres et disparut au bout de trois minutes. Toutes les autres informations dans ce documents on été entièrement noircies.

Troisièmement, il y a un document accompagné de nombreuses questions et d’aucune réponses. Il s’agit d’un rapport, dont de nombreuses parties ont été noircies, au sujet d’une conférence à Pékin. Le rapport parle brièvement de la possibilité d’organiser la première conférence mondiale sur les OVNIS qui aurait des chances de se tenir en Chine. Seules neuf lignes de ce rapport sont lisibles, des paragraphes entiers ont été noircis.

La liste continue encore et encore. Pourquoi envoyer des pages qui sont si noircies ? Ces documents posent plus de questions qu’ils ne donnent de réponses. Ces trois documents dont je viens de parler font partie de la centaine d’autres qui sont en ligne sur The Black Vault http://www.blackvault.com.

Les documents dont on n’a pas parlé sont ceux des années 70. Pendant cette période, beaucoup de cas ont été examinés, et on pourrait même dire que ce sont les plus intéressants.

Agrémenté de dessins, de témoignages, de descriptions d’appareils et de lieux, ces rapports n’ont pas été autant noircis que ceux des années 90 et ils sont compréhensibles. Cependant une chose saute aux yeux dans de nombreux documents différents : Il s’agit des codes d’acheminement et de transmission. Ce sont des codes en haut de chaque document qui indiquent quelles agences ont reçu le rapport et en possède des exemplaires. Sur un grand nombre de ces documents, la base des Forces Aériennes figure en tant que destinataire. Pourtant à cette même base on m’a dit qu’on n’avait pas de documents au sujet des OVNIs. Pourquoi est-ce que ces histoires et ces faits ne concordent pas. Ce qui saute également aux yeux c’est le grand nombre d’agences qui ont reçu ces rapports. Si on ne s’intéresse pas aux OVNIs pourquoi est ce qu’on rassemble des documents ?

Dans les dossiers de la DIA se trouve le rapport dont j’ai brièvement parlé dans ‘Inside The Black Vault' du mois dernier. Il s’agit d’un rapport très intéressant au sujet d’une apparition d’OVNI qui remonte à 1976. Un OVNI survola Téhéran pendant plusieurs heures et les Forces Aériennes Impériales reçurent de nombreux appels à ce sujet. Par conséquent, des hommes sortirent de la base pour se rendre compte de ce dont il s’agissait. Ils le virent et cela aiguisa leur curiosité.

Ils montèrent à bord d’un Phanton F-4 pour le voir de plus près. Alors que l’appareil se rapprochait de l’objet, le pilote rapporta qu’il faisait 1/3 de la lune. Tandis qu’il continuait à s’en approcher, soudain toutes les commandes y compris les outils de communication UHF, cessèrent de fonctionner. Quand l’avion fit demi tour, toutes les commandes furent rétablies.

Pensant qu’il s’agissait d’une panne de l’appareil, le pilote retourna à la base et un autre Phantom F-4 fut lancé pour aller contrôlé cet OVNI mystérieux. Alors que l’avion s’approchait, il vit un second objet sortir d’un côté du premier engin, puis un troisième sortit de dessous et se mit à planer. Pensant qu’il s’agissait d’une manœuvre défensive, le pilote arma un missile AIM-4. Alors qu’il s’apprêtait à le lancer, tous les outils de communication et toutes les commandes cessèrent de fonctionner. Le pilote vit le troisième objet, celui qui était sorti du dessous de l’engin, atterrir quelque part dans le voisinage mais ses commandes n’étaient toujours pas revenues.

Quand le Phantom s’éloigna de l’OVNI, toutes les commandes furent rétablies. Le pilote très perplexe, retourna à la base. L’OVNI se referma et disparut. Plus tard dans la matinée, des hommes à bord d’un hélicoptère se dirigèrent vers l’endroit où ils pensaient que le troisième objet avait atterrit. Ils ne virent rien, excepté une petite cabane à environ un mile. Ils descendirent et demandèrent aux habitants s’ils avaient vu quelque chose et ils répondirent qu’ils avaient aperçu des lumières étranges à travers les fenêtres et entendus des grands bruits.

Cet événement a été largement diffusé parmi les membres du gouvernement et il a suscité un grand intérêt. De plus, cette histoire n’est qu’un exemple parmi les centaines qui on été découvertes. Pourtant si on se réfère à ce que les Forces Aériennes on déclaré, il n’y a pas de preuve pour justifier une nouvelle enquête sur le sujet et aucune autre agence gouvernementale ne s’est intéressée aux OVNIs depuis la fermeture de Project Blue Book.

La DIA prouve que cette déclaration est fausse tout comme toutes les autres agences gouvernementales, y compris la National Security Agency, la CIA, le FBI et tant d’autres encore.

Ces rapports de la DIA contiennent quelque chose d’étrange que je n’ai pas encore élucidé. La découverte de Project Moon Dust, une enquête mise en place dans le but d’examiner les objets tombés de l’espace.

Proposée au Gouvernement américain en 1953, cette enquête avait pour objectif de récupérer et d’analyser les objets tombés de l’espace. Cela me parut normal de prime abord mais en avançant dans la lecture des documents, j’ai trouvé des photos des objets en question : des sphères tombées du ciel et beaucoup d’autres objets bizarres. Pourtant il s’agissait bien de recherches légitimes menées par le Gouvernement.

Cette enquête fut proposée en1953, prés de quatre ans avant le lancement de Sputnik qui eut lieu le 4 octobre 1957. Il peut paraître étrange qu’un projet pour rechercher des objets tombés de l’espace tels que des satellites soit mis en place quatre ans avant le lancement du premier satellite. Qu’y avait il d’autre dans l’espace ?

On peut se demander si Project Moon Dust n’enquêtait pas sur autre chose que de simples objets tombés de l’espace et s’il ne savait pas qu’il y avait autre chose à récupérer et à examiner. Ou bien si c’était seulement en prévision du moment où les satellites commenceraient à envahir l’espace afin que nous puissions récupérer ces objets et les analyser.

Ces questions en amènent beaucoup d’autres. Cependant quand on essaye d’assembler ces questions sans réponses comme les pièces d’un puzzle, on commence à découvrir des bribes de vérité . Nous n’avons pas encore de réponses, mais au fur et à mesure que le puzzle se construit, on se rend de plus en plus compte que le phénomène des OVNIs recouvre plus de choses que de simples objets que l’on peut facilement expliqué.

La Defense Intelligence Agency n’est pas la seule à enquêter sur les OVNIs. Au cours des mois prochains, apprenez davantage sur « Inside the Black Vault » et les secrets des agences dont vous n’entendez pas parler aux journaux du soir sur CNN ou MSNBC.

source : http://lejournaldelufologie.free.fr/

Traduction : Merci à Karine Debarge




Les dossiers OVNIs de la D.I.A (Spiritualité, Nouvel-Age - O.V.N.I.)    -    Auteur : patrice - France


1965 visiteurs depuis 2006-05-11
dernière mise à jour : 2006-05-11

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #43