Spiritualité, Nouvel-Age - Ecologie, Sciences de la Terre
Rejeté dans l'eau par l'industrie, le plomb, le mercure, l'aluminium et le cadmium.

Rejeté dans l'eau par l'industrie, le plomb, mercure, aluminium, cadmium, sont de redoutables polluants que l'on retrouve dans notre alimentation.

<< Il ne faut pas craindre seulement les pollutions visibles car ce sont les invisibles qui font le plus de ravages. >>



l'aluminium

Ce métal s'attaque au système nerveux (maladie d' Alzheimer) mais aussi contribue à la fragilité des os. Pourtant le commerce des ustensiles de cuisine en aluminium est en pleine croissance !

L'usage des rouleaux ménagers de papier aluminium ou de barquettes à base du même métal pour plats cuisinés destinés au four continue. Seule innovation, la couche de vernis qui recouvre désormais l'intérieur des boîtes de conserve afin d'éviter que le métal ne migre vers les aliments.

L'aluminium est présent dans votre assiette à travers certains additifs tels que les : E 520, E 521, E 522 et E 523.


Le cadmium

Le métal qui fait mal on a beaucoup parlé du plomb, alors que le cadmium est beaucoup plus dangereux. La voie de la contamination la plus connue reste celle des fruits de mer. Les coquilles Saint-Jacques, les huîtres, les moules, … retiennent les particules élémentaires en filtrant l'eau de mer. Enfin chez les homards, les langoustes ou les crabes, … ce n'est pas la chair blanche qui est contaminée (la queue ne pose aucun problème), mais la partie centrale, peut contenir du cadmium.

Les abats, notamment le foie et les reins, peuvent également être mis en cause. De même, pour les canalisations d'eau, on utilise souvent du fer galvanisé, or cette galvanisation est réalisée avec du zinc, elle contient donc du cadmium.

Les fumeurs s'exposent au cadmium qui se concentre principalement dans les feuilles de tabac (OMS- 1992) << environnement health criteria nº135 >>. Une cigarette pèse un gramme et contient entre 1 et 2 microgrammes de cadmium. Le taux de cadmium dans le sang d'un fumeur est deux fois plus élevé que dans celui d'un non-fumeur, … ce qui met en péril l'embryon qui est affecté par le tabagisme de la mère.

Autres utilisations et pollutions diverses : l'utilisation accrue dans la fabrication de batteries pour véhicules électriques (un scandale de plus, qui heureusement s'est transformé en fiasco commercial). Le cadmium se retrouve également dans la fabrication de composants électroniques spéciaux, dans les résidus de fabrication d'acide phosphorique et d'engrais phosphatés (phosphogypse). L'industrie dont les principales sont la sidérurgie, la métallurgie des métaux non ferreux, les verreries, la production de plastique - PVC (contient du chlore et requiert l'addition de métaux, dont le cadmium, comme stabilisateur et retardateur de dégradation), la fabrication de pigments (pour la peinture, plastiques, encres, émaux, verres, céramique, …), dans les barres de contrôle des réacteurs nucléaires, dans la fabrication de bâtons de soudures, de cellules solaires, les roulements à billes ou encore dans certains médicaments.

A toutes ces industries émettrices de cadmium, il faut rajouter comme source d'émission de cadmium, la combustion du charbon et du pétrole. L'incinération des déchets, la récupération et le traitement des accumulateurs, des piles, …, l'épendage des boues des stations d'épuration et l'utilisation de fongides à base de cadmium.

Le cadmium s'accumule ainsi de manière transitoire dans le foie puis passe dans les reins. Or la toxicité rénale se cumule. Les reins commencent à donner des signes de dysfonctionnement vers 65 ans et comme l'espérance de vie s'accroît, … les effets toxiques iront en s'emplifiant.


Le mercure

Le mercure, qui est classé comme substance dangereuse prioritaire en vertu de la directive
- cadre Eau de l'UE, est rejeté dans l'eau par l'industrie chimique (53%), l'industrie des métaux (17%), et l'industrie des pâtes à papier (7%). En ce qui concerne le mercure rejeté dans l'air, les activités les plus polluantes sont la production d'énergie, puis l'industrie des métaux et l'industrie chimique.

Le mercure naturellement présent dans les sols, les lacs; les cours d'eau et la mer. Certaines industries rejettent du mercure dans les cours d'eau.

Les poissons plus ils sont gros et vieux, plus ils accumulent du mercure. Le thon sauvage, l'espadon, le marlin, la daurade, … figurent parmi les espèces présentant des niveaux élevés de mercure.

L'Afssa recommande de diversifier les espèces de poissons que nous consommons. Actuellement, Les saumons d'élevage ne semblent pas véritablement concernés par cette exposition.


Le plomb

Cause des dommages au système nerveux et affecte le développement intellectuel et comportemental. Les enfants sont particulièrement vulnérables. Une fois dans l'organisme, la circulation sanguine amène rapidement le plomb vers le cerveau et vers les tissus fortement calcifiés comme les dents et les os.

Expositions chroniques et professionnelles : risque accru de cancer bronchique ou rénal, diminution de la fertilité et risque accru pour les femmes enceintes : avortement, mort fœtale, malformations et altérations de la croissance fœtale. Le fœtus accumule le toxique dans son cerveau et son squelette. Mais l'intoxication chronique ne donnera elle lieu qu' à des symptômes discrets et courants : fatigue, anorexie, irritation, hyperactivité, inattention ou impulsivité.

L'intoxication saturnine est donc connue depuis longtemps. Les sources d'expositions sont liées à la vétusté des habitations et en particulier dans le sol et les poussières. Parmi les principaux responsables, les peintures anciennes au plomb utilisées au moins jusqu'en 1948 constituent la source principale de contamination des poussières.

L'eau de boisson livrée à la consommation implique dans certain cas des niveaux d'exposition dangereux. En 2013, il ne devrait plus y avoir de tuyaux en plomb dans les immeubles anciens et la rénovation des logements vétustes contenant des peintures au plomb, verront la réhabilitation par réquisition du logement et pris en charge par l'état si le propriétaire est défaillant !

La chasse << tradition française >>, dont les adeptes répandent chaque année plus de 250 millions de cartouches en plastique / an, tous tirs confondus.

• 3/4 pour la chasse soit plus de 6000 tonnes de plomb / an;
• 1/4 pour le ball-trap soit plus de 2000 tonnes / an de plomb dans nos campagnes, ce qui au passage empoisonnent la terre, la flore et la faune et qui en fin de chaîne alimentaire se retrouve d'une façon ou d'une autre dans votre organisme stocké dans le foie, les reins et les os de vos femmes, enfants et petits enfants aussi !

Je suis certain que la grande majorité des chasseurs aime la vie et respecte la nature. Maintenant que vous savez, utilisez des cartouches sans plomb (billes de fer doux ou d'acier) en évitant le bismuth (qui est un neurotoxique) et plus de cartouche en plastique non biodégradable SVP. Merci pour tout le monde et les futures générations.


Pour conclure,

L'EPER (European Polluant Emission Register) révèle que 3.029 grandes exploitations porcines et avicoles sont responsables de 78% des émissions atmosphériques d'ammoniac. L'ammoniac est un gaz à odeur piquante qui est toxique pour la santé humaine et préjudiciable pour l'environnement.


http://www.eper.cec.eu.int/




Rejeté dans l'eau par l'industrie, le plomb, le mercure, l'aluminium et le cadmium. (Spiritualité, Nouvel-Age - Ecologie, Sciences de la Terre)    -    Auteur : nicole - Canada


2000 visiteurs depuis 2007-08-13
dernière mise à jour : 2007-08-13

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #489