Spiritualité, Nouvel-Age - Ecologie, Sciences de la Terre
les rejets des centrales nucléaires sont quatre à cinq fois supérieurs aux limites légales


Stéphane Lhomme, porte-parole du réseau Sortir du nucléaire.
Le réseau Sortir du nucléaire a révélé, lundi, les défaillances des laboratoires d’EDF.

FRANCE-SOIR. Comment avez-vous découvert ce « scandale » ?

STÉPHANE LHOMME. C’est en cherchant d’autres informations sur le site de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) que je suis tombé sur cette information introuvable. En lisant la décision de l’ASN, nous avons eu des réactions contrastées. Nous avons salué le choix de l’ASN de refuser les nouvelles demandes ainsi que de suspendre les agréments d’EDF en cours. Mais nous étions déçus du fait que cette information était cachée. Face à l’importance de cette révélation, nous attendions que l’ASN rende l’information publique.

Après les événements de Tricastin l’année dernière, l’image du nucléaire est une nouvelle fois ternie... Les autorités nous ont fait croire que les contrôles étaient impeccables. Mais avec tous les événements qui ont eu lieu, le public se rend compte, petit à petit, que le nucléaire est une industrie défaillante. Le mythe, inventé, du nucléaire propre et sans problème est cassé. Maintenant, nous savons que EDF est incapable de gérer et de contrôler ses propres rejets radioactifs.


On parle d’écarts atteignant 15 %...

Selon notre réseau, les rejets des centrales nucléaires sont quatre à cinq fois supérieurs aux limites légales. Une chose n’est pas normale, voire aberrante, c’est le fait que ce soient les exploitants qui se contrôlent eux-mêmes. On peut donc penser que les erreurs commises par les laboratoires d’EDF sont conscientes. Ils essaient de masquer les très grandes quantités radioactives que les centrales rejettent, en plus des limites légales. Je tiens à rappeler qu’en 2007 une étude de l’université de Mayence (Allemagne) a montré qu’à moins de 5 kilomètres d’une centrale nucléaire les cas de leucémie sont deux fois plus fréquents que dans d’autres régions. Cette étude se fondait sur les rejets dits « légaux ». Le réseau Sortir du nucléaire a écrit une lettre au ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Jean-Louis Borloo.

Qu’attendez-vous de la part de l’Etat ?
Dans cette lettre, nous avons demandé au ministre de rendre public la liste des laboratoires agréés qui surveillent les centrales nucléaires. Pour le moment, nous ne connaissons aucun nom de laboratoire, ce qui veut dire soit que les mesures ne sont pas faites, soit qu’elles continuent à être faites par des laboratoires non agréés. Nous demandons aussi la fermeture des centrales jusqu’à l’arrivée de laboratoires agréés. Enfin, nous espérons que l’opinion publique prenne conscience de la réalité. Ce nouveau scandale est une raison de plus pour sortir, enfin, du nucléaire.

Edition France Soir du mercredi 14 janvier 2009 page 8




les rejets des centrales nucléaires sont quatre à cinq fois supérieurs aux limites légales (Spiritualité, Nouvel-Age - Ecologie, Sciences de la Terre)    -    Auteur : JEAN - Canada


1393 visiteurs depuis 2009-01-14
dernière mise à jour : 2009-01-14

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #730