Médecines douces - Diététique, Alimentation
Conseils pratiques pour une alimentation végétarienne saine

Le bruit court que la viande serait indispensable à un régime alimentaire sain. Or, la viande ne
contient guère d’éléments vitaux. En effet, le processus de décomposition s’amorce immédiatement
après la mort de l’animal. De plus, la cuisson détruit la plupart des enzymes et des
vitamines encore contenues dans la viande au moment de l’achat. Il est donc absurde de prétendre
que celle-ci fournit des substances vitales, dont d’autres aliments seraient dépourvus.
Une alimentation végétarienne peu variée peut certes entraîner des carences1 , mais un régime
alimentaire à base de viande ne ferait qu’aggraver celles-ci.
Principes fondamentaux, garants d’une alimentation saine (valables aussi pour les omnivores):
– Consommer de préférence des aliments non transformés (éviter les aliments en boîtes et les
additifs chimiques).
– Cuisiner à base d’ingrédients intégraux: farine et riz complets, sucre brut, etc.
– Se nourrir de manière variée d’aliments non transformés, pour limiter au maximum l’apparition
de carences alimentaires.
– Préférer les aliments crus (1/3 au moins de l’ensemble des aliments consommés). La cuisson
des fruits et des légumes détruit en effet les précieuses substances vitales qu’ils contiennent.
Les produits de la nature n’ont aucunement besoin d’être «enrichis». Il convient d’éviter les
aliments cuits, notamment les produits pasteurisés. Les fruits secs sont conseillés en hiver.
– En cas de problèmes de digestion, veiller à consommer les aliments crus avant les aliments
cuits.
– Pas trop de protéines2 . La science a depuis longtemps réfuté la croyance qu’une alimentation
équilibrée devait contenir un maximum de protéines. Ce préjugé n’est plus soutenu que
par les producteurs de viande et de lait. Il est donc inutile de substituer la viande par des
produits laitiers ou des aliments à base de soja (p. ex. le tofu).
– Consommer des noix (amandes, noisettes, etc.) et des graines (sésame, lin, tournesol, courge),
mais en petite quantité.
– Employer du tofu ou du seitan3 pour faciliter l’adaptation à un régime végétarien. Le recours
à ce type d’aliment durant la période de transition peut être utile pour des raisons psychologiques
(consistance analogue à celle de la viande), mais n’est pas obligatoire sur le plan de la
santé.
– Contrairement à une idée reçue fort répandue, l’alimentation du type végétalien4 n’est pas
synonyme de carences.
1 voir la feuille d’information no 2 de l’ASV: Santé générale
2 voir la feuille d’information no 18 de l’ASV: Couvrir les besoins en protéines
3 la consistance du seitan ressemble à celle de la viande tendre. En Suisse, ce produit, fabriqué à base de blé,
est en vente dans les magasins diététiques et à la Migros. Sa teneur en protéines et son prix sont comparables
à ceux de la viande. Le vegi-bureau vous fournira de plus amples renseignements concernant ce type de
produits.
4 régime alimentaire écartant tous les produits d’origine animale, y compris le lait, les produits laitiers et les
oeufs.
Association Suisse pour le Végétarisme (ASV)
27, chemin de Pierrefleur, 1004 Lausanne, eMail: asv@vegetarisme.ch
tél./fax: 021 / 646 89 53, CCP 90-21299-7, http://www.vegetarisme.ch




Conseils pratiques pour une alimentation végétarienne saine (Médecines douces - Diététique, Alimentation)    -    Auteur : thorgal - Suisse


1490 visiteurs depuis 2007-08-27
dernière mise à jour : 2007-08-28

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Médecines douces >> Blog #512