Spiritualité, Nouvel-Age - Energies libres
Effets de serre, nous avons la technologie pour les moteurs à 0 pollution et on ne l'utilise pas !!!

« Nous faisons tous les efforts pour réduire la pollution » (constructeurs, chercheurs, politiques…)
Et s’ils se payaient tous notre tête ?

Aujourd'hui et plus que jamais, de nombreuses voix s'élèvent en Europe : les consommateurs, dans leur grande majorité sont excédés de la dépendance polluante et coûteuse aux produits pétroliers. Nombreux sont ceux qui se soucient des marées noires, de la fonte des glaces au pôle Nord, de l'effet de serre, du trou croissant de la couche d'ozone etc.
Face au manque d'informations des médias et en partageant bien sûr ces réflexions, nous avons ouvert à nouveau le dossier Pantone en ajoutant le maximum de renseignements techniques et pratiques pour permettre à chacun d'expérimenter le Processeur Multi Carburants GEET de Paul Pantone.
Les informations qui suivent et qui sont extraites des sites Internet de GEET (Global Environmental Energy Technology) répondent d'ailleurs aux vœux de Paul et Molley Pantone :
FAIRE CONNAITRE LARGEMENT AU PUBLIC CETTE TECHNOLOGIE QUI EXISTE BEL ET BIEN ce qui incitera peut-être les sceptiques à changer d'avis, tout comme ont changé d'avis, au début du siècle ceux qui prétendaient que le plus lourd que l'air ne pourrait jamais voler.

Vous sentez - vous coupable d'augmenter la pollution de la planète quand vous utilisez votre véhicule, votre chauffage ?
Souhaitez- vous connaître un des systèmes antipollution adaptable à vos besoins en énergie ?
Souhaitez-vous économiser les ressources énergétiques de la planète, et pourquoi pas participer à sa dépollution ?
Vous cherchez depuis longtemps à expérimenter un système abordable ?

EN VOICI UN, SIMPLE, GENIAL :
LE PROCESSEUR MULTI - CARBURANTS DE PAUL PANTONE

PAUL PANTONE§PMC5[1], L'INVENTEUR
Paul & Molley Pantone
625 West, 5300 South, Suite A-136
Salt Lake City, UT 84123
(801)-281-2462
http://www.GEET.com

Paul et Molley (qui travaille auprès de son mari depuis 1995) Pantone pensent que nos enfants et leur descendance ont dès la naissance le droit de vivre sur une planète habitable. Et c'est possible ! Il est temps de faire un grand nettoyage ! Il est capital de réduire la consommation de carburant qui génère des hydrocarbures et des gaz toxiques.
Avec tous ceux qui rêvent de " soigner " la planète, Paul et Molley Pantone forment les vœux suivants :
Que nous puissions vivre dans un monde en paix débarrassé des rejets dus au développement technique dont les rejets souillent l'eau, l'air et le sol et qui nous a amenés aux frontières de notre auto destruction
Que les gens s'entraident
Que règne l'abondance…
Quand on demande à Paul Pantone s'il accepte de traiter avec tous les pays, il répond calmement : " Bien sûr, car tant qu'un pays déversera des déchets toxiques dans l'écosystème, la pollution continuera."
La nécessité étant la mère de l'invention et le recours au cheval n'étant pas nécessaire, Pantone s'est mobilisé depuis 1979 dans la recherche et la mise au point de produits recherchés par le public. Il lui a fallu passer quatre ans (rater plus de 350 essais) avant de faire fonctionner un premier appareil qu'il a appelé carburateur Pantone, puis réacteur endothermique. Il a mis douze ans avant de comprendre pourquoi cela fonctionnait. Il a réalisé ensuite que cette invention destinée au bien de la Terre était un des cadeaux du Ciel qu'on lui avait prédit, tout comme l'arrivée de sa future compagne Molley Faischko.
Mais cela a été un combat souvent difficile à cause des problèmes financiers. Pour progresser et produire plus rapidement, il aurait fallu laisser le contrôle de la technologie aux mains de groupes visant le profit, mais cette option a toujours été refusée par Pantone. Certes le fait de conserver ce contrôle a retardé l'arrivée au stade actuel mais c'est mieux pour tous.
Quand l'inventeur voit à la télévision des directeurs de sociétés qui déclarent qu'ils « font tout ce qui est en leur pouvoir » pour réduire la pollution, il est très peiné car il a pourtant présenté la solution du GEET à nombre d'entre eux.
Le souhait de Pantone n'est pas de saigner à mort l'individu comme certains le feraient s'ils avaient le contrôle de cette technologie mais de l'aider à aller de l'avant. Et, c'est dans ce sens que Paul et Molley Pantone ont offert sur Internet, le 21 octobre 1999, tous les éléments permettant de construire soi-même un Processeur à Carburant GEET (ou à Multi - Carburants que par commodité, nous écrirons par la suite PMC-GEET)

LE PMC-GEET DE PANTONE : UNE REPONSE AUX PROBLEMES DE POLLUTION ACTUELS

A. Réponse à l'effet de serre
Le PMC-GEET répond au problème du réchauffement global de la planète et aux émissions de gaz à effet de serre et ce, grâce à une modification facile et rapide des moteurs.

Le PMC-GEET peut :
· transformer les véhicules actuellement en circulation en véhicules à très faibles rejets
· éliminer jusqu'à 99 % de la pollution émise par les voitures et les camions
· augmenter l'autonomie jusqu'à 300 % grâce à la consommation de toute l'énergie disponible et ce quel que soit le carburant utilisé
· détruire des déchets qui normalement polluent notre environnement
Autres avantages du PMC-GEET
· Un moteur modifié avec le PMC-GEET est aussi moins bruyant que les autres, lors des essais, on n'entend que le bruit de la machine entraînée par le moteur Cet avantage amène GEET à développer une nouvelle gamme de tondeuses à gazon silencieuses.
· La durée de vie des moteurs transformés grâce au PMC-GEET est augmentée de 10 fois par rapport aux moteurs classiques où les particules de carbone agissent comme du sable sur les pièces de moteur. Le premier prototype construit par Pantone a tourné 7000 heures avec huile et bougies d'origine alors que son équivalent en fonctionnement classique est donné pour 700 heures.
· Si l'on dispose un dôme transparent sur le haut de cylindre, on voit que sur un moteur normal l'allumage saute d'un côté à l'autre sur tout le dessus du piston ce qui crée des pressions inégales, de la friction et de l'usure. Sur un moteur adapté à un PMC-GEET, l'allumage est complet, instantané et se fait même sur tout le dessus du cylindre.
· Autre avantage d'un moteur modernisé " retrofité " avec le PMC-GEET, on peut tourner au ralenti jusqu'à 100 tours minute ou tripler la vitesse maximum à plein gaz .

PROBLEMES RENCONTRES PAR PAUL PANTONE
Les problèmes sont surtout financiers comme on l'a vu précédemment en évoquant la philosophie de l'inventeur et dus à la difficulté à persuader les " experts " comme nous en parlerons par la suite.
Pour sa part le Dr Wood ne pense pas : " qu'il y ait des problèmes de fonctionnement ou de maintenance interne de moteur autres que ceux rencontrés avec du méthane, du gaz naturel ou avec des moteurs standard à combustion interne fonctionnant avec des " carburants classiques" .

L'absence d'implication des scientifiques
La recherche relative au PMC-GEET a été empirique (Pantone la compare à celle d'Edison lorsqu'il mettait au point l'ampoule électrique). Elle a permis de vérifier que l'invention fonctionne bien, mais il faudrait des théories et des modèles informatisés pour l'amener à optimiser toutes ses possibilités. Pour cela, il est nécessaire que des scientifiques à l'esprit " ouvert " s'impliquent. Devant des prototypes qui fonctionnent bel et bien, les scientifiques devraient comprendre facilement cette technologie.
Malgré les invitations adressées à des centaines de scientifiques, seuls quelques-uns ont assisté à des démonstrations. Les nombreux financiers potentiels qui ont vu eux-mêmes démonstration sur démonstration se sont rangés à l'avis de gens dit "qualifiés" qui n'ont eux-mêmes pas pris le temps de venir voir les appareils.
Le plus grand obstacle à l'implication des scientifiques tient en un mot : Impossible.
Il est difficile de faire réaliser des tests dans de grands laboratoires comme Lawrence Livermore, Southwest Research Lab. Il faut d'abord les convaincre que ça fonctionne et ensuite avoir énormément d'argent car les gens des laboratoires ne veulent gaspiller ni leur argent ni leur précieux temps. En fait, ils ne comprennent tout simplement rien à cet appareil.

Face au bureau des brevets
Ingénieurs et scientifiques disent donc : "c'est impossible !" Apparemment, dans le cas des appareils de Pantone, le vieux dicton : " Voir c'est croire " ne fonctionne pas ! Il faut dire qu'ils ont tenté de comprendre l'inhabituel avec une pensée classique. Certes, tous ceux qui ont eux même constaté qu'aucune odeur ni pollution ne sortaient du générateur sont d'accord pour dire qu'il se passe quelque chose de différent par rapport à un moteur classique. Mais au lieu de s'attacher à découvrir pourquoi ça fonctionne, ils essaient d'expliquer pourquoi ça ne peut pas fonctionner ! La plupart d'entre eux craint qu'une approbation ou recommandation de leur part au sujet de la technologie de Pantone ne leur nuise, s'ils se trompaient… et c'est dans doute à cause de cela qu'ils ont encore besoin des inventeurs indépendants pour faire avancer la technologie ?
Un scientifique, Jim, employé dans un grand laboratoire d'Etat aux USA a souhaité aider Pantone. Après avoir passé quelques jours à étudier l'appareil avec l'inventeur, il a déclaré qu'il parlerait à ses collègues de ce qu'il avait vu, et qu'il pensait obtenir un financement dans le cadre de la R&D. Jim pensait qu'une telle invention méritait le Prix Nobel. Mais lorsque Pantone l'appela la semaine suivante, il apprit que l'on avait contraint Jim à démissionner. Les interlocuteurs de Pantone ont ajouté que Jim devait prendre de la drogue pour croire vraiment avoir vu un moteur à essence fonctionnant au pétrole brut et sans pollution.
Une fois, une personne a contacté Pantone et lui a suggéré que sa présentation serait meilleure si le système était monté sur un tracteur de semi-remorque. Pantone accepta et deux semaines plus tard, il apprit que cette personne se présentait à ses amis comme co-inventeur de l'appareil…Une autre fois, un attorney du bureau des brevets a même déposé pour quelqu'un d'autre un brevet, en se servant d'un prototype dérobé à l'inventeur. Depuis, Paul Pantone est devenu plus méfiant…

Relations avec les "experts" , les constructeurs automobiles et industriels
Si un constructeur adoptait cette technologie, il en voudrait l'exclusivité et en contrôlerait la divulgation ou l'étoufferait à jamais. Des constructeurs automobiles ont dit à Pantone qu'ils ne se souciaient pas vraiment de contribuer à la dépollution tant que les consommateurs ou les gouvernements ne les obligeraient pas à le faire. Plusieurs grandes sociétés - tout en affirmant qu'elles font "tout ce qu'ils peuvent" connaissent le PMC-GEET mais ne veulent pas réduire la pollution si cela leur coûte de l'argent…
Chez Wawatosa, dans le Wisconsin, en 1987, des tests ont été faits et réussis, mais sachant que le moteur fonctionnait et serait controversé, il a été suggéré à Pantone de tenter, pour débuter, la commercialisation dans les pays du Tiers Monde, mais l'inventeur souhaite commencer dans son pays d'abord.
En 1990, Pantone qui cherchait à obtenir du pétrole brut pour faire ses tests, avait appelé Chevron Research à Richmond en Californie. La société lui envoya 7 bidons de 3,78 litres en provenance de divers points d'extraction du globe. Après quelques essais, Pantone fit part à Chevron de ses résultats, soit une pollution ZERO et leur adressa à leur demande des copies des vidéos des tests. Chevron lui demanda s'il lui fallait aussi un peu plus de pétrole ce que Pantone accepta. Des semaines passèrent et finalement "on" lui dit qu'on ne l'aiderait plus.
Pantone a contacté Cooper Industries, Briggs and Stratton, Waukesha entre autres. Les experts envoyés chez Pantone ont pu constater que les prototypes fonctionnaient, mais ils ont dit que c'était d'abord à l'inventeur d'acheter leurs produits, ensuite de les moderniser et enfin de s'occuper de les vendre. Briggs et Stratton a offert à Pantone un moteur de 10 CV à condition d'être la première société à amener cette technologie vers le public, une fois que l'inventeur l'aurait fait progresser.

Imaginons l'impact que représenteraient de nouveaux V-8 équipés dès 2002 avec cette nouvelle technologie : les constructeurs ne pourraient pas faire face à la demande…En attendant, c'est donc la modernisation (retrofit) , l'adaptation qui est la seule voie valable pour que cette technologie atteigne le public.
En mai 1999, Ford, un des premiers dans son domaine, a décidé de ne plus se ranger à la politique en vigueur dans l'industrie automobile américaine. Grâce à l'impulsion de la nouvelle direction (Président William Clay Ford Jr et du directeur Jacques Nasser) Ford compte réduire de manière significative, en 2000, les émissions polluantes sur tous ses nouveaux camions.
Lorsque Pantone a parlé aux "experts" du développement de la modernisation automobile avec le PMC-GEET , on lui a répondu qu'il n'y avait pas de problèmes et que cela pouvait se faire en l'espace de 6 mois à 2 ans et que le coût en serait faible, 25 millions de dollars -chiffres à comparer aux grands projets qui durent généralement de 5 à 15 ans avant d'aboutir. Les industriels étaient très étonnés de découvrir qu'il ne fallait pas plus de 2 semaines -de la conception du prototype au fonctionnement et pas plus d'un mois pour sortir les premiers kits.
Cependant, en deux ans il n'y a pas eu de réussite : les " experts " n'ont même pas construit le premier prototype en suivant les explications de l'inventeur, ils s'occupaient d'en améliorer la conception…
L'Arabie Saoudite est en négociations pour avoir la technologie de Pantone. Des contrats avec Mexico devraient arriver prochainement. Quant à l'Australie, elle en est au stade final des négociations…
Plus près de nous un scientifique d'une grande société automobile en Allemagne a contacté Pantone et la société envisage de tester la modernisation au PMC-GEET sur ses voitures…
Nous n'oublions pas la société Suisse TransAltec, animée par Inge et Adolf Schneider (voir dans nos Nouvelles), et qui, conquise par cette technologie a acquis un groupe électrogène de Pantone et en fait connaître activement les capacités.

Les obstacles et autres difficultés en bref

· En 1996
Le Directeur des Transports et Nouvelles Technologies du New Jersey a invité Paul Pantone a venir faire une démonstration. Paul Peterson et Dave Barnes, rejoints par d'autres apportant aussi du matériel, sont partis d'Utah avec un générateur de 25 kW. Assistaient à cette présentation : des représentants de l'Armée, de l'EPA, de Tecumseh, de Dun et Bradsteet, des dirigeants de département d'Etat arrivés de partout pour la démonstration. Il a été demandé à un professeur du MIT d'évaluer la technologie présentée. Au bout de 25 minutes pendant les derniers tests, le professeur a refusé de donner un rapport écrit. Il donnait comme raison qu'aucun moteur dans le monde ne pouvait fonctionner avec ce que GEET utilise, et il ne pouvait expliquer où allait la pollution.
· En 1998
Pantone reçut à l'atelier un fonctionnaire saisi sur un motif de plainte pour fraude et chargé d'appliquer la loi. Devant le fonctionnaire, un carburateur d'usine a été enlevé et remplacé par un PC GEET. Après 10 minutes de fonctionnement, du soda a été versé dans le récipient à carburant et le moteur relancé. On a proposé au fonctionnaire de faire le remplissage avec un mélange à lui, il a souri et dit que ce n'était pas la peine, qu'il en avait vu suffisamment et qu'il souhaitait avoir une série de plans à donner à son fils et ses copains scouts et il remerciait les Pantone.
extrait d'informations relevées dans le site de Pantone
Quand Paul et Molley Pantone se sont rendus en Californie, ils ont invité le directeur de California CARB à venir voir ce qu'ils conduisaient et défiait leur législation....
En effet California CARB qui raconte au grand public que, même si GEET réduit la pollution de 100 % et offre une autonomie 10 fois plus élevée que la normale, dit qu'il est illégal de monter le système GEET sur sa voiture ou son matériel sans leur autorisation.
Si c'était illégal, ont pensé Paul et Molley il fallait donc que quelqu'un du Ministère vienne voir et les arrête, mais on leur a répondu que personne ne viendrait.
" Espérons que nous vivons dans un pays où dépolluer la planète et donner aux gens davantage de liberté est plus important que soutenir un programme gouvernemental qui ne semble pas se soucier de la qualité de l'air " disent Paul et Molley Pantone

Il y a eu une réelle tentative de supprimer Molley en faisant en sorte que Paul, son mari soit accusé de son décès. C'était dans l'été 2000 au Colorado (une enquête est en cours sur le poison trouvé dans l'eau de Molley).
Paul et Molley font appel au témoignage (confidentialité assurée) de personnes pouvant appuyer les actions en justice (plainte déposée avec le FBI en juin 2000) qu'ils ont intentées.

REALISATIONS ET EXPERIMENTATIONS

" Rien n'est plus inquiétant qu'une idée dont l'heure est venue…"

Nous ajoutons cette phrase attribuée à John Kennedy :
" On peut tromper tout le monde une partie du temps
on peut tromper une partie du monde tout le temps
mais pas tout le monde tout le temps. "

Voici une vue du moteur de la Chevy de Paul et Molley Pantone équipée avec un PMC-GEET. Avec leur voiture ils ont parcouru tous les USA par deux fois déjà (en mars 1997, ils étaient à Las Vegas). Cette voiture sert aux démonstrations, et leur permet d'avoir ainsi un modèle expérimental pour faire des réglages.
L'adaptation de la Chevy pourrait être installée sur la plupart des V-8 américains en rajoutant une plaque adaptatrice reliant le moteur au PMC-GEET. Suivront les 327, 305, 351, 302 et puis les V-8, V-6, I-6, I-4 pour une GM, une Ford…

DE LA TONDEUSE AUX GROS CAMIONS…
En passant par les tracteurs…
L’expérimentation en France

PMC Pantone par M.G. agriculteur (Centre)
Tracteur Massey Ferguson 60CV§jj3, équipé d'un seul réacteur construit sur le modèle habituel: tige de 14mm, tube de 16/21mm, consommation réduite de 6 litres à 2,5 litres / heure et 1,75 litres d'eau / heure. Net gain de puissance. Le branchement est direct le filtre à air a été supprimé. Ce tracteur était particulièrement polluant et fumait noir et il fallait rallonger le pot pour ne pas s'asphyxier en travaillant au banc de scie.

Nota: Les bonnes idées étant contagieuses, le voisin de M.G. a également rétrofité un tracteur RENAULT 40CV sur les mêmes bases, il obtient les mêmes bons résultats et a remarqué que l'huile moteur restait propre.

PMC Pantone par M.G. agriculteur (Centre)
Tracteur Massey Ferguson 95CV§jj8 équipé d'un multi réacteur: 7 réacteurs réunis dans un tube, consommation réduite de plus de 21 litres à 16 litres de fioul/heure et 3,5 litres d'eau, gain de puissance estimé à 30CV supplémentaires (une vitesse de labour de gagnée), aucune fumée visible dès que le réacteur a atteint la bonne température. Le filtre à air a été conservé.

01/09/01 - les résultats sont encore meilleurs : 10 litres de fioul seulement, 6 litres d'eau, et toujours la même puissance au travail...

Ndlr : retrouvez les détails techniques, plan et mode de montage sur le site Quant’homme.
Mise en Garde
En France, une lourde amende proportionnelle au kilométrage du véhicule peut être infligée à tout automobiliste qui roulerait avec des carburants différents de ceux prévus par le constructeur.
Certes, il ne s'agit pas forcément de carburant utilisé dans les PMC, mais... Prudence donc pour les "rétrofitteurs" qui auraient eu l’idée d’installer le système sur leur voiture !
Ni la rédaction, ni le site Quant’Homme qui ne publie d’ailleurs pas les photos et films de voitures adaptées au PMC de Pantone, ne les encourageons à s’aventurer dans ce sens.
Il est regrettable cependant de constater que de telles mesures sont prises dans notre pays des libertés et des droits de l’homme, quand tous les étés, on ne cesse de nous rabattre les oreilles avec le problème des pics de pollution !






Effets de serre, nous avons la technologie pour les moteurs à 0 pollution et on ne l'utilise pas !!! (Spiritualité, Nouvel-Age - Energies libres)    -    Auteur : morgane - Canada


1979 visiteurs depuis 2006-10-03
dernière mise à jour : 2006-11-13

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #148