Spiritualité, Nouvel-Age - Energies libres
TOUT sur les machines à Energie Libre - DORMAN Robert
afficher la page :

Diplômé en ingénierie électrique en 1970 à l’Université d’Etat de New-York à Stony Brook, Robert Dorman a plus de vingt ans d’expérience en tant qu’ingénieur en électronique et écrivain technique à son compte ou en tant qu'employé. Son travail a touché à la fiabilité de l’électronique, aux développements de matériels et de logiciels pour des systèmes informatiques intégrés, aux communications militaires, à la guerre électronique, aux systèmes de satellites, aux instruments pour la météo etc.

Il anime des séminaires et mène actuellement une recherche indépendante près de Washington.
L.I.A.G. (Générateur à Armature à Faible Inertie)


C’est un générateur de courant électrique à bobines et aimants stationnaires, mais avec écran magnétique perforé en rotation entre eux, ce qui élimine la force contraire lorsqu’il est en charge.

L’écran est fait d’une ou plusieurs couches de mu-métal (nom commercial d’un alliage utilisé comme écran magnétique). C’est un métal fin, léger qui diminue de beaucoup la force du champ magnétique, ce que ne fait pas le fer doux, mais qui, à épaisseur égale, sature dans des champs magnétiques puissants alors que le fer doux le fait moins facilement.

Il convient de placer la couche de matériau saturant le moins à proximité des aimants, et le matériau saturant le plus mais atténuant le mieux le champ, près des bobines. En tournant, l’écran agira comme un obturateur. Avec une épaisseur réduite au maximum, il faut faire chuter le frein magnétique pour que le champ magnétique maximum atteigne les bobines à travers les trous de l’écran et induise ainsi un courant électrique dans les bobines.

Le champ magnétique stationnaire est constitué par des superaimants permanents en terres rares pour plus d’efficacité, et de bobines stationnaires (enroulées sur des noyaux de fer doux en lamelles). On peut renforcer la puissance en augmentant le nombre des circuits magnétiques périphériques.

L’écran en mouvement est traversé par un flux négligeable de courant ce qui fait qu’aucune force ne s’oppose à son mouvement (ce qui arrive par induction électromagnétique dans un générateur classique). La loi de Lenz ne s’applique pas car il n’y a pas de bobine en mouvement ni d’aimant qui agisse sur lui. Comme l’écran est fait de métaux ayant quelques propriétés magnétiques, il pourrait y avoir un léger frein magnétique lorsque les parties de l’écran passent près des aimants. On pourrait faire ressortir que cette force en opposition, comme la force de friction même plus petite, est indépendante de la charge électrique. Par conséquent en augmentant la charge l’énergie mécanique faisant tourner l’induit n’a pas à augmenter en conséquence. On peut alors conclure qu’avec une petite entrée d’énergie mécanique suffisante pour conserver une vitesse de rotation convenable, on peut avoir une sortie d’énergie seulement limitée par la force du champ magnétique et la capacité de transport de courant des fils des bobines.

Les pièces en fer commutateurs de flux sont montées sur une cage cylindrique ou un tube en rotation. Elles ouvrent et ferment périodiquement le circuit magnétique stationnaire qui est monté à l'extérieur ou même sur le pourtour intérieur de la cage. La cage ou la construction du tube doivent empêcher toute induction de courants de Foucauld contrairement à un moteur/générateur asynchrone à induction. C'est pourquoi le matériau de la cage doit être isolant - ou les circuits possibles dans la cage ou le tube doivent être rompus avec des parties isolantes. Dorman affirme que la construction des LIAG serait peu onéreuse car les induits en rotation sont assez légers, ce qui réduit le coût des paliers et des armatures.

Difficulté commune à tous les générateurs mécaniques commutant un flux : pour chaque forme de charge d'impédance qui y est connectée, la forme de l'onde change en raison du changement de l'équation différentielle. Le courant produit par ces générateurs contient de nombreuses variations de courant alternatif qui sont sûrement incompatibles avec la technologie actuelle sur le courant continu et alternatif. Il faut donc changer la forme de l'énergie libérée pour que ces générateurs deviennent utilisables.

C'est ce que Bedini a fait en utilisant une électronique de puissance qui restaure l'énergie libérée dans les batteries agissant en tant que tampons de capacité. Il faudrait ensuite connecter un système pour redresser le courant alternatif à ce montage ou aux générateurs commutateurs de flux mécaniques pour produire un courant alternatif destiné à un usage externe.

C'est peut-être l'augmentation des échelles de tous ces différents types de générateurs de flux qui permet d'éliminer les nombreux problèmes d'harmoniques.

Si on prendnaimants etnbobines du générateur stator de différents nombres d'enroulements selon un nombre convenable de tours (c'est à dire les voltages) et en les plaçant à une distance appropriée les uns des autres, on pourra alors produire un courant plus pur en reliant bobines et distances (c'est à dire les différences de phase qui donnent le voltage convenable en courant alternatif) s'ils sont connectés ou coupés en série au bon moment par les commutateurs électroniques. L'ajout des bobines peut être contrôlé par un microprocesseur qui réagit à la charge et essaie d'optimiser la sortie à un signal sinus. Par conséquent la faiblesse initiale de ces générateurs peut être surmontée et leur capacité à sur unité est prometteuse.




| les machines à Energie Libre | Les machines | Le MEG | ADAMS Robert | ALAVANJA Lazare | ALEXANDER Robert | ASPDEN –ADAMS | BEDINI John | BODE GEORGE FRED | BOWMAN Lee | BROWN T. Townsend | BUTIKOFER Hermann | COLER Hans | CORNILLE Patrick | De PALMA Bruce | DORMAN Robert | ECKLIN John W. | GARY Wesley | GEIGER Josef Otto | GRAY Edwin G. Vincent | HYDE William | JAMISON lawrence | Jean-Louis Naudin | JEFIMENKO Oleg D | JOHNSON Howard R . | KAWAI Teruo | KEELY JOHN ERNST WORRELL | KLEMKE Erich R. | SUITE DES CONCEPTEURS |
TOUT sur les machines à Energie Libre - DORMAN Robert (Spiritualité, Nouvel-Age - Energies libres)    -    Auteur : Zen - Inde


122902 visiteurs depuis 2007-03-23
dernière mise à jour : 2011-06-05

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #281