Spiritualité, Nouvel-Age - Energies libres
TOUT sur les machines à Energie Libre - ALAVANJA Lazare
afficher la page :

Lazare Alavanja est né à Zadar en Croatie. Dès l’âge de quatorze ans, ses idées l’ont amené à être en butte avec ses professeurs. Il n’a pas poursuivi d’études, il avait trop d’idées en tête. Comme ses père et grand-père il a des perceptions d’images.

Lazare fait partie de la famille de Tesla et dit qu’en plus du sang de Tesla dans ses veines, il en a l’esprit. Il raconte une histoire dont il ne garantit pas l’authenticité car recueillie par ouïe dire. * Le père de Nikola Tesla avait trois frères dont l’un d'eux était l'arrière-arrière grand-père de Lazare. En vérité, Tesla se nommait Alavanja. Il a adopté le nom de Tesla lorsque, délaissant le catholicisme, il est devenu prêtre protestant. Il avait été chassé de l’île Ugljan, car, hors mariage, une jeune fille attendait un enfant de lui. Il ajoute que, Nikola Tesla a dit être un extra-terrestre et qu'on l'aurait pris pour un fou .






L. Alavanja, Ob.Hirschbitze 29 D53809 Ruppichteroth

Depuis quelques années, dans les environs de Cologne, Lazare Alavanja poursuit ses recherches sur toutes les technologies non conventionnelles.

Au congrès " Nouveaux Horizons en Technique et Conscience " en 1995 au Gwatt-Zentrum, sa présentation de schémas de machines à énergie l’a fait remarquer mais il n’a pas été pris au sérieux.

Sa vie, compliquée, est dédiée à la sauvegarde de la Terre. Elle a été jalonnée de poursuites, accidents, différents attentats : incendies, meurtres dont au moins deux de ses proches ont été victimes. C’est ce que montrent ses diapos et un volumineux dossier de correspondances avec les plus hautes instances administratives.

Mais il ne baisse pas les bras. Il est maintenant relativement âgé, mais il tenait à offrir ses inventions à la rédaction du NET - Journal en qui il a confiance, pour que la Terre puisse guérir et que les jeunes générations à venir puissent y trouver un cadre de vie acceptable. Il est particulièrement soucieux de l’état de l’eau et de sa dégradation actuelle.

L. Alavanja a aussi beaucoup appris grâce à des rencontres avec des gens qui partageaient ses idées. Il travaille avec un homme qui a fait le même genre de découvertes que les siennes vieilles de trente ans.

En 1960, il a été invité en Allemagne par Benno Seilinger homme généreux dont un des amis est enthousiasmé par les idées de Lazare. Puis en 1962, un certain Félix l’a fait venir à Alzdorf (Bergbau) où il a travaillé comme mineur. Ses capacités ayant été reconnues, il a vite gravi les échelons pour s’occuper bientôt des problèmes d’évacuation d’eau.

Après la fermeture de la fosse, il est devenu garçon de ferme. C’est alors qu’il a trouvé ce qu’il cherchait, et il l’a offert à un homme à qui il a promis un secret total pendant cinq ans. Quand le produit est apparu sur le marché, Alavanja a été déçu : c’était le moteur à piston rotatif, mais il était mécontent de voir comment il avait été réalisé.

Il a fabriqué des petits modèles hydrauliques, pneumatiques ou à force centrifuge et électrostatique avec une vague idée d’en rendre certains commercialisables. Il les a montrés, mais malgré sa générosité et son travail anonyme, il a été confronté à des réactions négatives et des calomnies.

Une machine thermique de Lazare Alavanja

En 1993, Lazare a écrit au NET - Journal pour expliquer qu’il avait conçu une machine qui nécessitait 1 kW d’énergie d’entrée et fournissait 20 kW thermiques. Il utilisait des cristaux, un échangeur de chaleur et un liquide qui montait plus rapidement que l’eau en température et qui donnait davantage de vapeur. Dans cette machine, la température globale était élevée grâce à un générateur à micro-ondes et la vapeur entraînait une turbine délivrant l’énergie lorsque la machine était sollicitée. La machine terminée, prête à être présentée, lui a été saisie.

Une pompe conçue par L. Alavanja

Avec cette pompe on augmente la température de l’eau, le rapport d’entrée d’énergie et de sortie en chaleur est de 1 : 10 comme pour l’énergie atomique sauf qu’ici, pas de danger du à l’uranium. Selon Lazare Alavanja, cet appareil est un transformateur de la chaleur ambiante. La chaleur à l’état statique (au repos) est stockée dans le cristal qui, irradié, devient chaud.

Il le démontre en posant deux concrétions de cristal noir dans une assiette et en les passant dans un four à micro-ondes. Après 10 secondes, on peut constater l’échauffement des cristaux. Ces derniers sont des granulés d’hématite mélangés à d’autres matériaux comme de la céramique (on peut aussi utiliser du graphite, mais sa montée en température est plus faible).

Avec ce mélange, on peut obtenir un échangeur de chaleur – élevée – qui est lui-même réchauffé avec des micro-ondes (ce qui est donc bon marché, car les micro-ondes ont une température supérieure à la flamme).

Un moteur magnétique de Alavanja

Présenté par Tesla en 1866, ce moteur électromagnétique (non breveté, non publié) a été fabriqué par Alavanja qui l’a offert à un parent qui l’utilise.

On peut construire ce moteur " L.E. " en suivant des principes de radio avec un interrupteur électronique et seulement 4 bobines magnétiques électroniques. Partant de l’idée de Tesla (qui avait déjà démontré en 1896 l'existence de la charge inductive en allumant de petites lampes sans fil), Lazare a utilisé d’autres éléments, diodes et transistors pour faire ses réglages plutôt que les balais charbon et des contacts. C’est ainsi plus rapide, plus facile et cela demande moins d’intensité tout en donnant plus d’énergie.

Le générateur à cristal de Alavanja



Lazare voulait présenter la machine à des étudiants pour les intéresser à des technologies respectant l’environnement, mais il s’est aperçu que ce genre de connaissance n’était pas sollicité. Il a donc montré cette machine au Dr Kölner chercheur et professeur à l’Université de Siegen. Ayant placé un ampèremètre sur la machine le professeur a fait des mesures, constaté qu’elle fonctionnait et a laissé tomber en disant que ce n’était pas possible.

Il s’agit d’un générateur à cristal dans lequel se trouvent regroupées des tablettes de silicium avec, entre elles, des cristaux comprimés par des aimants. Pour la fabriquer il faut du silicium et la matière doit être broyée puis pressée en petit bâtonnets.






On crée une intensité, et on peut en extraire de l’énergie. Cette toute petite machine qui fonctionne avec de la chaleur, des aimants, de la lumière fournit en une seconde 3,15 A, puis l’énergie retombe pour remonter à nouveau. On peut créer de l’énergie à partir d’impulsions de 1,5 volts et allumer une petite ampoule de 1,5 watts.

La petite machine de Lazare ayant été cassée, (détruite par un professeur) il serait intéressant de la reconstruire, elle pourrait revenir à 300 DM environ mais Lazare pense que cela n’intéresse personne toutefois il est prêt à donner des détails aux personnes intéressées.

Le " moulin à lumière "

C’est un brevet de Tesla de 1876 dont le nom a une origine inconnue, mais L. Alavanja pense que c’est une sorte de " mouvement perpétuel ", d’où l’on peut extraire de l’énergie, tout en différenciant un premier " mouvement perpétuel " et un second. Lazare Alavanja dit que nous sommes tous de l’énergie comme toute matière est elle-même un condensé d’énergie. Tesla avait trouvé la solution : transmuter l’énergie en matière et vice versa.

Le convertisseur de photons

Cette découverte est déjà ancienne. Siemens s’y était intéressé, mais la production a été arrêtée. En 1988, à Belgrade, en Croatie, une entreprise avait commencé la fabrication, mais elle a été détruite pendant la dernière guerre. Le directeur vit encore, il est maintenant maire de la ville.

Il s’agit de cellules solaires transparentes et qu’il n’est pas nécessaire de placer en plein soleil, mais n’importe où, dans la cave, empilées les unes sur les autres, avec une source de lumière qui passe à travers. On a alors un convertisseur, le courant étant produit par les photons.

On dit que le silicium transforme les protons en électrons (sic). C’est une erreur, dit Alavanja, car ce n’est pas du silicium, mais de l’oxyde de silicium. Par conséquent, il suffit seulement de pulvériser l’oxyde sur les disques afin de les rendre transparents sur un côté et de l’autre brillants comme un miroir afin de capter la lumière qui, à la façon d’un laser est captée et multipliée. On peut ainsi, sans problème, faire avec une tonne de verre, 30 ou 35 kW, avec pointes à 36 kW.
Multiplexer



Moteur Hydraulique



Multiplo


Dernière minute : Raum & Zeit qui collabore avec le Musée Tesla met en doute la filiation annoncée par Alavanja. Ce dernier répond : le Musée dispose de nombreuses informations qu'il garde sous clé. Alavanja demande à Raum & Zeit d'observer la carte figurant au verso de sa réponse. Celle-ci montre qu'il y a en Allemagne deux endroits dénommés Alavanje, mais Lazare dit qu'il ne reste plus de personnes portant le nom de Alavanja car elles ont été assassinés sur ordre de US National Commission, Foreign Policy Association et autres organisations de l'OTAN. Le NET-Journal repose la question de sa filiation à M. Alavanja qui répond que, pour l'instant et jusqu'à ce qu'il puisse le prouver, il retire ses déclarations sur le fait que le père de Tesla a changé de nom après avoir été pope. Dès qu'il pourra se rendre en Croatie, il fera des copies des registres paroissiaux prouvant ses dires. Il propose qu'en l'état des techniques actuelles sur la génétique, il soit fait une recherche entre Tesla et lui. Le NET-Journal analyse les points favorables à Alavanja : ses connaissances sur la famille Tesla, et les documents non publiés et inventions de Tesla se trouvant chez son père, mais même si le personnage est un peu spécial, la rédaction ne pense pas qu'il soit escroc ou menteur. Le NET-Journal souhaitant éclairer ses lecteurs fait appel à un mécène qui pourrait offrir à Alavanja le voyage en Croatie…Nous pourrons peut-être parler prochainement du résultat de ces recherches dans Les Nouvelles.




| les machines à Energie Libre | Les machines | Le MEG | ADAMS Robert | ALAVANJA Lazare | ALEXANDER Robert | ASPDEN –ADAMS | BEDINI John | BODE GEORGE FRED | BOWMAN Lee | BROWN T. Townsend | BUTIKOFER Hermann | COLER Hans | CORNILLE Patrick | De PALMA Bruce | DORMAN Robert | ECKLIN John W. | GARY Wesley | GEIGER Josef Otto | GRAY Edwin G. Vincent | HYDE William | JAMISON lawrence | Jean-Louis Naudin | JEFIMENKO Oleg D | JOHNSON Howard R . | KAWAI Teruo | KEELY JOHN ERNST WORRELL | KLEMKE Erich R. | SUITE DES CONCEPTEURS |
TOUT sur les machines à Energie Libre - ALAVANJA Lazare (Spiritualité, Nouvel-Age - Energies libres)    -    Auteur : Zen - Inde


122902 visiteurs depuis 2007-03-23
dernière mise à jour : 2011-06-05

Créez vous aussi votre propre site !
Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ?
Blogs / Pages perso  -  Zen-Blogs.com

Zen-Blogs >> Spiritualité, Nouvel-Age >> Blog #281